Bourse : Les attentats ont-ils remis en question la reprise économique française ?

Les attentats du 13 novembre vont-ils avoir des conséquences économiques durables ? Entre peur et fantasme, la question est loin d’être tranchée. La direction générale du Trésor aurait estimé le coût des attentats à 2 milliards d’euros pour l’économie française. Le chiffre devra être confirmé dans les prochaines semaines. 

Tourisme et consommation en berneimages

Nul ne peut réfuter le fait qu’une certaine morosité s’installe en France. Le secteur de l’hotellerie a enregistré depuis les attentats une baisse de 50 % de son activité. Autre inquiétude, elle concerne cette fois la consommation des ménages. Alors que décembre constitue une part importante de leur chiffre d’affaires, certaines enseignes craignent que la peur des attentats conduise à une désertion de leur clientèle.

De belles perspectives pour le e-commerce

Un secteur au moins devrait tirer son épingle du jeu, celui du e-commerce. Les experts s’attendaient en effet à un Noël record avec 13 milliards d’euros de recettes attendues. Ces prévisions ont été faites avant les attentats. Aujourd’hui, la Fédération E-commerce et Vente à Distance (FEVAD) table sur des chiffres largement supérieurs.

Les entreprises françaises vont mieux

De la même manière, cette morosité liée aux événements ne peut effacer une amélioration sensible de la situation financière des entreprises. Le second semestre a vu une augmentation du taux de marge des entreprises à 31,1 %, deux points de plus qu’un an auparavant. Les sociétés n’ont pas de difficultés à obtenir des crédits bancaires : 92% des PME obtiennent les financements souhaités. La Coface s’attend également à une diminution de 2,5% en 2015 des défaillances d’entreprises.

Une reprise qui ne demande qu’à être confirmée

Cet ensemble de facteurs laissent à penser que, si à court terme on peut s’attendre à un ralentissement de l’activité économique, les éléments probants de reprise ne peuvent être totalement effacés. L’amorce de reprise qu’a connue la France au troisième trimestre ne demande qu’à être confirmée. Seul la possibilité (ou la peur) de nouvelles attaques terroristes pourrait remettre en question le scénario.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez trader en bourse sans connaissances !

Découvrez comment des milliers de personnes ont fait décoller leur épargne de plus de 400 % en seulement quelques mois ! 

Félicitation !