Marché financier : l’or sur ses plus bas

Au terme du premier fixing de ce mercredi à Londres, l’once d’or cotait 1.122,3 dollars (+ 1,15 dollar par rapport au fixing fixing d’hier après-midi) et 1.002,5 euros (- 0,7 euro).

L’or résiste à la tension des taux longs américains : comme le soulignent les analystes d’Aurel BGC, ‘le taux à 10 ans (rémunérant l’emprunt d’Etat fédéral américain de référence, ndlr) a enregistré sa plus forte hausse en deux semaines à 2,183% contre 2,124% vendredi.’ Et ce taux se tend toujours à cette heure, à 2,222%, signe que les anticipations restent très partagées à propos des intentions de la Fed lors de sa réunion des 16 et 17 septembre prochains.

En effet, après Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, c’est au tour de l’éditorialiste vedette du Financial Times, Martin Wolf, et de Kaushik Basu, principal économiste de la Banque mondiale, d’appeler la Réserve fédérale américaine à surseoir au premier relèvement de ses taux directeurs depuis mi-2006. Ces derniers sont inchangés à 0-0,25% depuis fin 2008.

En tant que placement, l’or est structurellement pénalisé par le creusement de l’écart séparant son rendement (0%, l’once ne rapportant rien) de celui des produits de taux, qui concentrent l’essentiel de l’épargne financière mondiale.

Commerzbank  souligne également la résistance de l’once à l’appréciation relative du dollar, sa principale devise de référence, ainsi qu’à la reprise des marchés d’actions. Autant de facteurs qui sont traditionnellement défavorables à la valeur refuge.

‘D’une manière générale, en prévision de la réunion de la la Fed la semaine prochaine, les intervenants limitent leurs prises de position’, souligne-t-on chez Commerzbank.

Par ailleurs, pas de neuf pour l’encours du SPDR Gold Shares, le premier ETF aurifère au monde, dont la masse de lingots était stable hier soir à 682,35 tonnes.

ETE possible

gold

 

Mettons de côté les commentaires ci-dessus, et parlons du graphique. Nous voyons ici que la configuration est parfaite pour une ETE (épaule tête épaule). La ligne de cou est cassée et nous allons désormais vers de nouveaux plus bas. Les supports à surveiller sont

Et ensuite plus rien ne le retient à la baisse, je suis donc techniquement baissier sur l’or.

Résumé

Prix actuel : 1106,4

Objectif : 1081 (short) atteignable dans deux semaines maximum (prudence avec la FED les 16 et 17 septembre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez trader en bourse sans connaissances !

Découvrez comment des milliers de personnes ont fait décoller leur épargne de plus de 400 % en seulement quelques mois ! 

Félicitation !