Trading : Panique sur les bourses chinoises

L’année 2016 a mal commencé pour les bourses chinoises. Tandis que la Bourse de Shanghai dévissait de 6,85%, celle de Shenzhen perdait 8,2%.

Devant cet effondrement, les autorités boursières décidaient aussitôt la suspension de la séance, enclenchant, pour la première fois depuis sa mise en place fin 2015, leur tout nouveau système de “coupe circuit” afin d’empêcher l’effondrement.Panique sur les bourses chinoises

Toutes les cotations ont tout d’abord été stoppées pour 15 minutes en début d’après midi, afin de calmer les esprits. Mais dès la reprise, la chute s’est accélérée et les deux places ont été fermées pour l’ensemble de la journée afin d’éviter un risque systémique, un effet de panique. Elles devraient réouvrir demain.

Des doutes sur les perspectives économiques chinoises

A l’origine de la chute, la publication de mauvais indicateurs économiques chinois. L’indice de la production manufacturière de décembre, a diminué pour le cinquième mois consécutif à 48,2 points alors que l’on attendait 49,0 points. Sous les 50 points, cet indice traduit une contraction de l’activité industrielle, au dessus, une expansion. Si la différence entre le chiffre de décembre et celui qui était escompté n’est pas énorme, la direction que prend cet indicateur a inquiété les experts qui pensaient avoir laissé derrière eux la crise boursière de l’été dernier.

Les doutes concernant l’économie chinoise sont aujourd’hui plus que jamais présents dans l’esprit des investisseurs. Et les perspective 2016 ne sont guère encourageantes.

Néanmoins, en dépit de cette baisse, on est loin des pertes de cet été puisque l’indice de la bourse de Shanghai se situe tout de même 10 % au dessus de son plus bas niveau atteint le 26 août dernier.

Des secousses en série

La chute des bourses chinoises a entraîné l’ensemble des places boursières asiatiques et européennes. Le Nikkei, l’indice de la bourse du Japon, a perdu 3,06%. En Europe, les marchés ont ouvert en baisse. A Paris, le CAC 40 perdait de 2,40% en début d’après-midi, l’indice Dax des valeurs allemandes lâchait 3,87 points. Londres chutait d’un peu plus de 2%. Wall Street accusait également une baisse. A l’ouverture, le Dow Jones perdait 2,24% et le Nasdaq 2,42%. 

Comme cela avait été le cas en 2015, il semble bien que l’ensemble des marchés financiers demeure pour cette nouvelle année très sensible aux annonces concernant l’économie chinoise.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez trader en bourse sans connaissances !

Découvrez comment des milliers de personnes ont fait décoller leur épargne de plus de 400 % en seulement quelques mois ! 

Félicitation !