Comment peut-on savoir si la résistance cassera ?

Qu’est-ce qu’une résistance ?

Qu’est-ce qu’une résistance ? La résistance dans un graphique, c’est tout simplement un prix sur lequel le cours bute continuellement jusqu’à ce qu’il soit franchi un jour. La résistance signe soit une revente des acheteurs, soit une vente à découvert des spéculateurs.

Actuellement, il existe trois types de résistances : la résistance horizontale, la résistance oblique, et la zone de résistance. En effet, les trois résistances citées ci-dessus  marchent de la même manière : c’est un endroit où le cours est susceptible de s’arrêter de monter (car une résistance bloque les mouvements haussiers). Mais la vraie question ici, c’est de savoir mais, comment fait-on pour savoir qu’une résistance sera cassée et comment entrer en position suite à cette cassure ?

Rester simple dans sa stratégie

Pour ceux qui ne croient pas à l’analyse chartiste (souvent ceux qui aiment les graphiques bourrés d’indicateurs), sachez que l’analyse chartiste pure et simple est une des manières les plus simples de trader. Triangles, cercles, résistances, support… bref, rien que cela peut donner pas mal d’indications par la suite.

Ce qu’il faut tout simplement, c’est… rester simple dans sa stratégie de trading.

Par exemple sur ce graphique du crude oil

crudeoil

On peut voir que le cours a buté quatre fois sur la résistance et qu’il est sur le point de la retester. Notez bien : quatre fois, c’est important pour la suite.

Ca casse au hasard

Allez, pour répondre à la question, je dis que les cassures de résistance se font au hasard. Quand on y va, ça a 50% de chances de rebondir, et 50% de chances de casser. A toi de te placer à ce moment là.

FAUX : Rien n’est dû au hasard au trading. Dans un marché où plusieurs milliards de dollars s’échangent par heure, on est loin du hasard. Mais mettez vous dans la tête que si la résistance ne casse pas, c’est que le marché et les investisseurs qui sont sur les actifs ne sont pas encore prêts à faire relancer la hausse.

On utilise des indicateurs pour savoir si ça casse ou non.

Dans ce cas, si ça ne casse pas au hasard, on pourrait utiliser des indicateurs pour savoir si ça casse, non ? Après tout, un stochastique indique facilement si le cours est survendu ou suracheté, et s’il est survendu à l’approche d’une résistance, on est bons ?

HMMM… PRESQUE : On peut effectivement utiliser des indicateurs pour savoir si ça va casser ou pas, mais pas forcément avec un stochastique ou un RSI survendu à l’approche d’une résistance. En fait il existe deux techniques selon moi qui permettent de déterminer le pourcentage de chance qu’une résistance casse. Je vous les donne ci-dessous.

La solution : Utiliser des indicateurs et compter le nombre de rebonds sur la résistance que l’on veut voir casser.

La vraie solution est là, non seulement utiliser un indicateur est important, mais en plus, il faut aussi compter le nombre de rebonds sur la résistance. En sachant que : plus cela fait de fois que l’on teste une résistance, plus celle-ci a de fortes chances de casser. En effet, cela montre la faiblesse de la résistance qui n’arrive pas à repousser suffisamment loin les cours.

En général au bout de la 3ème ou 4ème fois, on a 70% de chances que la résistance casse.

Mais il ne faut pas laisser les 30% au bonheur la chance, ça fait énormément de risque encore. C’est pour cela que j’aime autant utiliser un stochastique RSI quand je vois qu’on s’approche d’une résistance. Ce qui m’intéresse avant tout, ce n’est pas de savoir si le stochastique est survendu ou suracheté, car un actif peut être suracheté pendant 10 ans si les investisseurs estiment que le prix n’est pas assez cher. Même chose pour un titre survendu. Moi ce qui m’intéresse c’est le croisement entre la ligne de stochastique et la ligne de signal, qui plus est, je veux voir dans quel sens pointe les deux lignes à l’approche de la résistance.

Si le RSI stochastique croise et montre qu’il pique du nez à l’arrivée de la résistance, c’est mort d’office, la résistance ne cassera pas.

Analyse du Crude oil avec ce que l’on a appris

Sur le graphique du crude oil, on voit que la résistance a déjà été testée 4 fois, et est probablement sur le point de la tester une cinquième fois. Cependant, le stochastique RSI a déjà croisé à la baisse, et les deux lignes pointent vers le bas. J’estime qu’il ne reste plus que 10 à 15% de chance que la résistance flanche, et donc le mouvement repartira à la baisse pour tester le support à 44,50/45,00 (dans les environs de demain midi normalement)

crudeoil

En résumé

A travers cet article, vous savez donc que pour casser une résistance il faut que :

  • Compter le nombre de fois où la résistance a été testée = plus le nombre de fois est elevé, plus il y a de chances que ça casse
  • Vérifier que le stochastique ne part pas à la baisse (ou que le croisement ne se fasse pas) = si ça croise, la résistance n’a que peu de chances de casser.

A propos de l’entrée en trade :

  • Agressif sur anticipation : vous voyez que le stochastique n’a pas croisé, et ça fait 6 fois que l’on teste la résistance : ACHAT plus de risque de perte, mais plus de gains car mieux placé
  • Patient : j’attends que la résistance casse, j’attends deux confirmations (la première bougie et la deuxième bougie sont au dessus) j’attaque et ACHAT théoriquement sans risque, mais moins généreux en gain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez trader en bourse sans connaissances !

Découvrez comment des milliers de personnes ont fait décoller leur épargne de plus de 400 % en seulement quelques mois ! 

Félicitation !