Parabolique SAR :

Tout d’abord il faut bien voir que le SAR est un outil très efficace si on est en tendance.
Cet outil mathématique découvert par J. Willes Wilder permet en réalité de placer des stops mobiles, d’où le nom de l’indicateur : Stop And Reversal.
Il réagit en fonction des cours mais également en fonction du temps. La direction prise par l’indicateur peut se stabiliser si les cours se consolident mais ne s’inverse jamais avant d’avoir rencontré le cours de l’action. C’est un indicateur unidirectionnel.

Formule expliquée :

    Les points du Parabolique sont obtenus à la suite d’un calcul assez complexe. Je vais essayer de retranscrire le calcul de la manière la plus compréhensible. Un tableau Excel viendra m’aider dans cette démarche.
    Cet exemple est complètement fictif et les chiffres retenus le sont de manières aléatoires. Tout d’abord, il faut distinguer un facteur d’accélération (0.02) ainsi qu’un facteur d’accélération maximal (0.2). On reproduit ensuite dans un tableau les données suivantes :
– Date
– Haut
– Bas
– Facteur d’accélération
– Prix extrême
– SAR
– Position

Colonne D : Dans le cas, notre premier facteur d’accélération est fixé à 0.2 de manière arbitraire ; il correspond au facteur d’accélération maximum. En ce qui concerne le facteur d’accélération qui suit le changement de tendance (en rouge sur le tableau), ce dernier prend systématiquement la valeur du facteur d’accélération (0.02 dans notre exemple). Pour le reste des facteurs, il faut noter que leurs valeurs augmentent du montant du facteur d’accélération (0.02) quand nous sommes longs et que les prix atteignent chaque jour de nouveaux plus hauts. De même, ce facteur verra sa valeur augmenter de 0.02 (le facteur d’accélération) quand nous sommes courts et que les prix atteignent chaque jour de nouveaux plus bas.

Prenons un petit exemple :
Le 03/10/2008, la colonne est égale à 0.02 + 0.02 = 0.04 car dans cette position courte, nous avons atteint un nouveau plus bas par rapport à la veille (comparaison des deux valeurs roses de la colonne C). En revanche, le facteur d’accélération reste stable sur la valeur bleue car nous n’avons pas atteint de plus bas comparativement à la veille. Le raisonnement est logiquement inverse dans une position longue.

Colonne E : Dans une tendance baissière (position courte) le prix extrême correspond au plus bas de la séance et dans un trend haussier (position longue) le prix extrême s’apparente au plus haut prix atteint.

Colonne F : Quand la position change (définit dans la colonne D), le SAR revêt la valeur de la nouvelle position. Si on entre dans une position longue la valeur du SAR serra égale au minimum des valeurs extrêmes de la position précédente. Si on entre dans une position courte, la valeur du SAR serra égale au maximum des valeurs extrêmes de la position précédente.

    Les autres SAR, quant à eux, sont obtenus en effectuant l’opération suivante :
((Prix extrême de la veille – SAR de la veille) * facteur d’accélération de la veille) + SAR de la veille. La formule en dessous du tableau peut vous aider à retracer le calcul.

Interprétation :

Le SAR est un indicateur visuel qui est relativement simple d’utilisation. Lorsque les cours observent une tendance bien marquée, on devrait être long (acheteur) si la parabolique est en dessous des cours. A l’inverse, on devrait être court (vendeur) si le SAR se situe au dessus des cours. L’idée principale est que dès que le parabolique franchit les cours on doit inverser sa position.

Exemple :

    Un petit exemple nous aidera à mieux comprendre :
Ce graphique est celui de Sodexo et nous voyons qu’il comporte des tendances assez marquées. La première tendance verte (1) nous montre la présence massive d’acheteurs sur l’action. La logique du Parabolique SAR veut que l’on rentre en position lorsque la tendance précédente s’est brisée (flèche rouge). C’est-à-dire que les cours (en tendance baissière) ont brisé le parabolique en pointillés rouges.
    A l’inverse, il convient de sortir de position lorsque la tendance suivante croise à nouveaux les cours (flèche verte).

Ce processus d’itération peut ensuite être pratiqué pour les autres tendances claires du graphique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez trader en bourse sans connaissances !

Découvrez comment des milliers de personnes ont fait décoller leur épargne de plus de 400 % en seulement quelques mois ! 

Félicitation !