Développé par J. Welles Wilder et introduit dans son livre en 1978, New Concept in Technical Trading Systems, Le RSI est un des indicateurs les plus utilisés.

Cet indicateur permet de mesurer la dynamique du marché en comparant les gains et les pertes sur une période définie. Le RSI prend en compte les cours de clôture.

Le RSI est un indicateur borné. Il fluctue entre les niveaux 0 et 100.

Il est important de signaler que le RSI ne permet pas de juger la force relative du titre par rapport au marché. En effet, malgré son nom (Relative Strengh) cet indicateur permet seulement d’apprécier la force interne du titre (on ne compare pas le titre par rapport à un indice).

J. Welles Wilder a recommandé l’utilisation du RSI avec une période de 14. Toutefois, les périodes de 9 et 5 peuvent être aussi pertinentes. Il est conseillé d’essayer plusieurs périodes différentes pour trouver celle qui vous conviendra le mieux.

Formule du RSI expliquée :

Le RSI compare les gains et les pertes sur une période définie.

La formule de base du RSI :

G correspond à une moyenne des gains sur la période
P correspond à une moyenne des pertes sur la période.

Prenons l’exemple d’un RSI de période 5

Il est important de signaler que les moyennes utilisées pour calculer les gains/pertes moyens sont particulières. En effet, on ne divise pas le total des gains (resp. des pertes) par le nombre de gains (resp. pertes) mais par la période (dans notre cas 5).
(*) Exemple du premier calcul de la moyenne des gains = (1+1,5)/5

Relative Strength Index (RSI) : Application au trading et à l’investissement :

Le niveau du RSI peut informer le trader sur la vitesse à laquelle le marché monte ou baisse.

Le RSI peut se trouver dans trois zones particulières :

  • Une zone de sur-vente : entre 0 et 30 (ou pour certain entre 0 et 20). Le RSI nous informe que ce n’est pas le moment de vendre
  • Une zone de sur-achat : entre 70 et 100 (ou 80 et 100). Le RSI nous informe que ce n’est pas le moment d’acheter.
  • Une zone entre 30 et 70 (ou 20/80) qui ne nous donne pas d’information particulière

Il est essentiel de garder à l’esprit que le RSI, comme tous les indicateurs, ne permet pas a lui seul de justifier un ordre d’achat ou de vente.

Le trader peut utiliser les supports et résistances sur le RSI. L’alerte sera déclanché lorsque l’indicateur quittera sa tendance. Des figures chartistes peuvent se construire sur le RSI. La validation de ces figures permettra anticiper un mouvement. Toutefois, on ne peut pas déterminer l’objectif de l’indicateur avec les patterns (figures chartistes).

Les divergences sont très pertinentes avec le RSI. Une divergence apparaît lorsque les cours n’évoluent pas dans le même sens que l’indicateur.

Il existe différents types de divergences que nous avons détaillées dans la fiche suivante.

Les divergences sont plus fiables quand elles interviennent dans les zones de surachat et survente.

Exemple :

Le RSI peut être utilisé avec d’autres indicateurs. Le graphique journalier d’AIR FRANCE fait apparaître une divergence baissière « standard ».

Les divergences ci-dessus interviennent dans la zone de sur achat. Elles sont confirmées par la cassure des supports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez trader en bourse sans connaissances !

Découvrez comment des milliers de personnes ont fait décoller leur épargne de plus de 400 % en seulement quelques mois ! 

Félicitation !