La MACD est un des indicateurs les plus populaires. Comme son nom l’indique (Moving Average Convergence Divergence) elle repose sur les divergences et convergences de moyennes mobiles.

La MACD est un indicateur non borné (c’est-à-dire qu’il peut prendre toutes les valeurs possibles).

Il a été mis au point par Gerald Appel (éditeur de Systems and Forecasts) permet une analyse précise des moyennes mobiles exponentielles.

Cet indicateur est construit à partir de la différence entre 2 moyennes mobiles exponentielles (MME) calculées sur les cours de clôture. Il s’utilise avec la moyenne exponentielle de cette différence.

La MACD repose – dans sa version originale – sur la comparaison de deux moyennes mobiles exponentielles de 26 et 12 jours.
Il est important de rappeler que les MME, pour le calcul de la MACD, sont élaborées avec les cours de clôtures. Attention aux conclusions trop vite tirées avant même la fin de la bougie !

Il existe deux représentations possibles de la MACD.

  • Une représentation en courbe : Utilisée généralement pour moyen – long terme.
  • Une représentation en histogramme : court terme.

La superposition des deux types de représentations est possible, mais il est important de signaler que les échelles correspondantes sont différentes.

La MACD est un bon indicateur de tendance. Sa construction basée sur les MME permet d’atténuer les retards obtenus avec les moyennes mobiles simples.

L’exemple AIR FRANCE ci-dessus illustre la représentation en courbe du MACD.

Cette représentation est décomposée en deux courbes, l’une (la bleue) concerne la différence de moyenne mobile exponentielle des cours, l’autre (la rouge) est la moyenne mobile exponentielle de cette différence. Cette dernière courbe est appelée ligne de signal.

Regardons un instant le comportement de la courbe représentant les différences de MME à 12 et 26 jours (courbe bleue de la MACD). Les MME des cours à 12 (courbe marron) et 26 jours (courbe rose) ont été ajoutées au graphique. On constate au niveau du point A1 un rétrécissement des MME des cours à 12 et 26 jours. L’écart se réduit entre ces deux MME donc la différence entre celle-ci diminue. Ainsi, le niveau A2 nous montre comment la MACD se rapproche de 0.

A l’inverse, le point D1 correspond à un écart important entre les deux MME. Le MACD atteint donc un somment en D2.
Les points B1 et C1 correspondent au moment où les MME 12 et 26 se chevauchent, la différence est donc nulle, la MACD se trouve donc sur le niveau 0 (point B2 et C2). Entre ces deux points (B1 et C1) la MME 12j passe en dessous de la MME 26j. Le MACD est donc négatif de B2 à C2.

La représentation en histogramme indique une information supplémentaire. L’histogramme correspond à la différence entre la MACD (courbe bleue) et la ligne de signal (courbe rouge).

Entre le point A et B, la courbe de signal est au dessus de la courbe MACD, la MACD histogramme est donc négatif. Inversement entre le point B et C, la courbe MACD est au dessus de la ligne de signal, la MACD est donc positif.

Formule expliquée :

La MACD est construit à partir de la différence entre 2 moyennes mobiles exponentielles (MME).

Gerald Appel a retenu 9, 12 et 26 comme période pour les MME.

La méthode de calcul de ces MME est ordinaire. Le dernier cours de clôture a plus de poids que les autres cours de la période. Cette importance dépend du pourcentage exponentiel. La méthode de calcul de ces MME est reprise dans la fiche Moyenne Mobile.

A chaque nouvelle clôture, on fait la différence entre les MME 12 et 26 jours. Le résultat obtenu va être utilisé pour faire une moyenne avec les 8 derniers cours de clôture (le but est de faire une MME 9 jours des différences entre la MME 12 et 26 jours).

MACD : Application au trading et à l’investissement :

Il y a plusieurs manières d’interpréter la MACD.

* Tout d’abord, on peut repérer les croisements. Le signal est obtenu par le croisement de la courbe MACD et de la ligne de signal.

Le signal baissier est indiqué lorsque la MACD tombe en dessous de la ligne de signal.
Le signal est haussier lorsque la MACD dépasse la ligne de signal.
Les croissements sont plus fiables lorsqu’ils apparaissent dans ces zones dites de suachats et surventes, correspondants à des niveaux élevés de la MACD.

Comme on peut le voir sur l’exemple ci-dessus, cette méthode est plutôt efficace. Le signal d’achat (flèche verte) est déclanché dès que la courbe du MACD (courbe bleue) passe au dessus de la ligne de signal (courbe rouge). Lorsque celle-ci passe au dessus de la courbe du MACD, le signal est baissier.

* Une autre méthode consiste à chercher des divergences entre l’évolution des cours et l’évolution de la MACD. On parle de divergence lorsqu’un indicateur évolue dans un sens contraire de celui des cours.

Il en existe plusieurs types que nous avons répertoriés dans une fiche consacrée aux divergences.

Le graphique ALSTOM présente une divergence dite baissière standard. Les cours évoluent à la hausse alors que la MACD diminue. La MACD nous donne une indication quant à l’essoufflement de la poussée haussière. Cette divergence nous permet de dire que cette hausse des cours manque de force. La tendance se fragilise.

Le graphique quotidien d’AXA montre une divergence haussière cachée. Les cours ont inscris un nouveau plus bas plus haut que le précédent alors que la MACD forme un nouveau plus bas. Cette divergence confirme la tendance haussière. L’indicateur a tout donné mais les cours ont refusé de descendre. La tendance en cours est donc forte.

A la différence d’une divergence standard qui traduit la faiblesse de la tendance en cours, l’observation d’une divergence cachée nous renseigne sur le force de la tendance en cours et rend un nouveau plus bas ou plus haut (suivant le sens de la tendance) fortement probable.

Le graphique journalier de la société BIC présente une divergence baissière « cachée ».

Les cours marquent deux plus haut successifs moins hauts alors que le deuxième plus haut de la MACD est bien plus haut. La divergence nous indique que l’indicateur a tout donné mais les cours ont continué à baisser. La tendance en cours est donc forte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez trader en bourse sans connaissances !

Découvrez comment des milliers de personnes ont fait décoller leur épargne de plus de 400 % en seulement quelques mois ! 

Félicitation !