Le warrant : qu’est-ce que c’est exactement ?

1034 vues 3 Commentaires

Si les outils que nous tradons habituellement nous semblent familiers et simples, c’est parce que c’est produits là sont simples. Il est une autre catégorie de produits, un peu plus difficile d’accès mais surtout un peu plus difficile à aborder : le warrant. Qu’est-ce donc ce produit ? Nous allons voir tout cela ensemble.

warrant

Le warrant

Le warrant est une valeur mobilière optionnelle qui donne le droit d’acheter ou de vendre le sous-jacent (devises, indices, taux, actions, etc.) dans des conditions de prix et de durée définies a l’avance.
Il existe deux types de warrants : les calls, qui donnent le droit d’acheter le sous-jacent et le put qui donne le droit de vendre le sous-jacent .
Les principaux émetteurs de warrants sont 4 grandes institutions bancaires : Citibank, Société Générale, Commerzbank et BNP Paribas.
On ne peut pas vendre un warrant à découvert. On ne peut que l’acheter pour revendre plus tard.
La plupart du temps, les warrants ont une échéance qui va de 1 à 5 ans, et bien entendu, on peut se débarrasser de ce warrant avant l’échéance.

Le warrant, comment ça marche ?

Donc comme je disais précédemment. Si vous pensez par exemple que le cac40 va monter, il faut prendre un warrant call (un peu comme les options binaires) et si vous pensez qu’il va baisser, il faut prendre un warrant put.
Lors de l’achat d’un warrant vous payez une prime + les frais de courtage. La prime correspond grosso modo à la valeur du warrant.
La prime c’est également la somme maximale que vous pouvez perdre sur un warrant.
Par exemple, le cac40 côte à 4491 points, je pense qu’il peut monter jusque 4700. Je prends un warrant call cac40 4700. Le prix du warrant, donc la prime à payer est de 0,165€ par warrant. Plus le prix s’approchera de 4700, plus le prix du warrant augmentera dans le cas du call.

Le vocabulaire lié au warrants

Les warrants ont leur vocabulaire bien précis. Tout d’abord, on dit qu’un warrant est dans la monnaie si le prix du sous-jacent est dans les conditions de prix du warrant. Exemple warrant call cac40 4400 tant que le cac40 est au-dessus de 4400, le warrant est dans la monnaie. S’il était en dessous de 4400 il serait hors de la monnaie (encore une ressemblance avec les options binaires).
En général, les warrants hors de la monnaie sont des warrant avec de fortes possibilités de gain (car le levier est très fort) tandis que les warrants déjà dans la monnaie sont des warrants dont le risque est bien mieux gerable (faible levier).
La prime correspond au prix du warrant et à la somme qu’il faut payer par warrant en dehors des commissions de trading.
La parité correspond au nombre de warrants nécessaires pour exercer un droit d’achat ou de vente sur le sous-jacent . Par exemple si la parité est de 5/1 il faut 5 warrants pour exercer son droit d’acheter ou de vendre 1 titre.
La quotité correspond à un lot, un paquet. Car les warrants ne s’achètent pas à l’unité mais par paquets.

Un petit exemple pour bien resumer.

Achat 1000 warrants call cac40 4700 prime 0,165€ échéance 15 décembre 2017 parité 5/1 quotité 1000
= je pense que le cac40 atteindra 4700, je me positionne sur un call, je ne peux acheter ce warrant que par paquets de 1000 (quotité) et ces warrants me permettront d’exercer mon droit d’achat (call) sur 200 contrats cac40 (parité 5/1) mon risque est de 1000×0,165 = 165€ de perte maximum. Le gain quant à lui peut atteindre 110% voire bien plus car nous sommes hors de la monnaie (et donc gros levier, il y a des méthodes de calcul mais je ne les connais pas).

Notez tout de même, que, avant de trader les warrants, il faut s’assurer de la solidité de l’émetteur. En effet, il y a des arrêts de côtations intempestifs et également, le prix diminue au fur et à mesure que la volatilité ou l’échéance approche.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. julien

    21 mars 2016 at 15 h 04 min

    Les warrants ressemblent beaucoup aux options binaires et aux cfd dans le mode de fonctionnement. Pouvez vous nous expliquer les différences ?

  2. Martin

    21 mars 2016 at 17 h 06 min

    Trader les warrants implique de bien mesurer l’impact de la variation du sous jacent, des taux et de la volatilité, pour cela plusieurs outils aux noms exotiques tels que le delta, gamma tho rho Theta vega ou encore l’elasticité

  3. Alain

    21 mars 2016 at 17 h 17 min

    Pour trader les warrants on peu aussi ajouter qu’il faut aussi prendre en compte la valeur temps. plus l’échéance se rapproche, plus la valeur temps devient faible. Car l’incertitude sur l’évolution du cours du sous-jacent diminue au fur et à mesure que la maturité approche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *