Vol spatial privé ou commercial : trop haut pour être vrai ?

827 vues Laisser un commentaire

Tourisme spatialLa course visant à démocratiser l’accès à l’espace est lancée depuis une décennie, et la concurrence est sévère pour réaliser la promesse de permettre à chacun de voir du ciel la courbure de la Terre, d’expérimenter l’apesanteur ; ou, pour les scientifiques, lancer à moindre coût des petits satellites. Les projets de sociétés privées proposant des vols spatiaux, préambule au tourisme spatial, sont ambitieux, technologiquement comme financièrement. Ce qui explique les retards, et les abandons ou les revers, comme le tragique accident du vaisseau SpaceShipTwo de Virgin Galactic, la firme du sémillant milliardaire Richard Branson. Alors le vol spatial privé ou commercial : trop haut pour être vrai ?

Les sociétés privées présentes dans le tourisme spatial

A l’heure actuelle seules des structures étatiques peuvent prétendre à emporter des privés dans l’espace, c’est-à-dire au-delà de la ligne de Karman – cette « frontière » de l’espace située à 100 km du sol. Depuis 2001, sept millionnaires ont pu séjourner dans la Station spatiale internationale, située en orbite basse (entre 330 et 410 km), en déboursant 20 à 35 millions de dollars (27 millions d’euros). Mais c’est entre ces deux paliers, juste au-delà de la ligne de Karman, que ces compagnies veulent emmener leurs passagers.

https://youtu.be/KoIFeQnjLbM

XCOR : Lynx

lynx-XcorLe Lynx, est un appareil biplace d’une société américaine XCOR, Lynx est un vaisseau conçu pour le tourisme spatial emportera un pilote et un passager qui subiront tous deux plusieurs minutes de microgravité lors de la phase balistique du vol. Xcor prévoit aussi, pour des clients scientifiques, de pouvoir remplacer le passager humain par un ensemble d’expériences automatisées. Une capacité de quatre vols quotidiens est annoncée. Après le prototype Lynx Mk1 qui ne volera que jusqu’à 60 km d’altitude, des appareils Lynx Mk2 seront capables de flirter à 60 km d’altitude sous la ligne de Karman située à 100 km d’altitude. Le prix des tickets – 95 000 dollars.

Virgin Galactic : SpaceShipTwo

Virgin GalacticBien que le SpaceShipTwo soit conçu pour voler jusqu’à 110 kilomètres d’altitude, il est très vraisemblable que le SpaceShipTwo ne s’aventura guère plus haut que ces 80 kilomètres, une des conséquences de l’accident de ce vaisseau, avec une motorisation revue et corrigée. Toutefois pour les futurs touristes de Virgin Galactic rien ne change. Qu’ils soient à 80 ou 100 kilomètres d’altitude, ils pourront tout aussi bien découvrir la courbure de la Terre, la noirceur de l’espace et s’essayer aux joies de l’apesanteur. Le prix initial des billets a été fixé à 200 000 $US.

SpaceX : Dragon V2

dragon-v2 SpaceXD’après le milliardaire Elon Musk PDG et fondateur de SpaceX, fabricant du vaisseau spatial Dragon V2, un appareil capable de transporter sept astronautes, « représente vraiment un grand saut technologique ». La société SpaceX a dévoilé son vaisseau Dragon V2, le jeudi 29 mai lors d’une présentation grand spectacle au siège de la société à Hawthorne, près de Los Angeles, en Californie. Le vaisseau Dragon V2 devrait pouvoir, d’ici trois ans, transporter des astronautes américains vers l’ISS (Station spatiale internationale) et mettre fin à la dépendance des lanceurs Soyouz russes. En effet, les États-Unis dépendent exclusivement des vaisseaux Soyouz russes pour acheminer leurs astronautes à l’ISS au coût de quelque 70 millions de dollars le siège.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *