A quoi sert l’arbitrage sur les marchés ?

537 vues 2 Commentaires

L’arbitrage des marchés est une technique qui est essentiellement utilisée par les institutionnels et les grandes banques d’investissement ou hedge funds. L’arbitrage des marchés consiste à profiter d’une anomalie du marché tout en ne prenant aucun risque.

Principe de l’arbitrage

L’arbitrage : un profit sans risque

On peut considérer qu’arbitrer un marché n’est pas risqué puisque vous êtes à somme nulle sur votre compte de trading. L’arbitrage est en effet la correction d’une anomalie du marché, où arbitragel’anomalie se fait par exemple entre deux actifs quasiment identiques tels que deux indices boursiers d’une même zone géographique. Au delà des indices boursiers, le principe d’arbitrage se fait également sur les actions qui sont cotées sur plusieurs places différentes. Pour arbitrer, on achète l’actif qui semble sous-évalué et on vend celui qui semble sur-évalué. L’arbitrage est d’autant plus important sur les marchés peu liquides, car les écarts de prix peuvent être beaucoup plus importants.

Pour les actions, on achète l’action qui est la moins chère sur une place boursière, et on vend à découvert cette même action si elle est plus chère sur une autre place boursière. On voit beaucoup d’arbitrage aux Etats-Unis car le pays compte pas moins de 11 places financières où chaque action a une cote, qui peut différer de temps à autres.

Limites de l’arbitrage

Avec la technologie d’aujourd’hui, et la floraison de traders haute fréquence, l’arbitrage est devenu beaucoup plus difficile. Si on peut encore le faire sur deux indices boursiers d’un même pays, arbitrer une action cotée sur deux places différentes nécessite d’avoir la rapidité nécessaire à ce que vous ne vous fassiez pas avoir par un trader haute fréquence.

Exemples d’arbitrage

Sur deux indices boursiers d’une même zone géographique

Si on voit, par exemple, que le Dax sous-performe l’Eurostoxx, on peut acheter du Dax, et vendre l’équivalent en Eurostoxx. Votre exposition est théoriquement nulle, et si l’écart constaté se réduit, vous engrangez un beau bénéfice. On peut faire la même chose sur quasiment tous les marchés, afin d’essayer de trouver un prix d’équilibre entre les deux actifs arbitrés.

Sur une action ayant deux cotes différentes

On peut aussi essayer de trouver des anomalies de prix pour une action sur plusieurs bourses différentes. Si par exemple, Exxon Mobil cote 70.02 au NYSE, et 70.10 chez Euronext Paris, alors il conviendra d’acheter l’action au NYSE et de vendre à découvert l’action chez Euronext. Tôt ou tard, l’action trouvera un prix d’équilibre sur les deux bourses et vous empocherez la différence (ici : 0,08 centimes par action arbitrée). Exxon Mobil n’est qu’un exemple, un mauvais exemple peut-être puisque ce genre d’anomalie de prix n’existe quasiment plus que sur les actions peu liquides, où le dernier prix exécuté peut avoir quelques minutes de décalage par exemple.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

RELATED ITEMS
2 Comments
  1. Sacha

    7 juillet 2016 at 17 h 42 min

    Le trading haute fréquence influence il autant que cela les traders amateurs ? La vitesse n’est pas vraiment le facteur décisif, ne cherche t-on pas a se faire peur avec ?

  2. William

    7 juillet 2016 at 17 h 49 min

    Les techniques d’arbitrage sont devenu l’essence meme du capitalisme, avec le THF l’ont atteint un niveau dépassant celui du simple prédateur, plus proche du vol ou de l’escroquerie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *