Tracker PIB de la Fed d’Atlanta, la croissance US en temps réel

1088 vues 4 Commentaires

la-fedDeux catalyseurs pourraient provoquer un rallye du marché obligataire : la crise et un choc géopolitique. Sans jouer les Cassandres, en évoquant l’imminence d’une nouvelle crise : alors que nous avons les plus grandes peines du monde à nous remettre de celle de 2008. Force est de constater que la reprise a été très faible et lente, alors que la dernière crise remonte à 72 mois, bien au-dessus de la moyenne des reprises depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. C’est d’autant plus flagrant si l’on compare cette durée à celles disponibles depuis 1982. Je vous propose dans cet article intitulé Tracker PIB de la Fed d’Atlanta suivez la croissance US en temps réel, pourquoi le PIB est une des données importantes pour déceler les signes de récession. En effet, au deuxième trimestre, le tracker de la Fed d’Atlanta qui suit le Produit intérieur Brut américain en temps réel montre, que la croissance US est légèrement positive, avec une tendance à la baisse. Et pour cause, au cours des cinq derniers mois, les ventes au détail ont été décevantes sur quatre mois. Dès lors l’on peut s’attendre à un PIB US au premier trimestre 2015 probablement négatif, une fois que les chiffres auront été révisés.

Le PIB indicateur de croissance économique synthétique

La_croissance_annuelle_du_PIBAfin de mieux cerner la situation économique et donc les opportunités sur les marchés financiers, l’analyse du PIB est primordiale. En effet, c’est, de loin, l’outil le plus utilisé par les analystes économiques. Il contribue à dresser le bulletin de santé de l’économie. C’est un instantané de l’activité économique à un instant T de de son cycle. Le PIB permet de comparer la valeur de la production des différentes économies nationales dans le monde. Il faut d’abord savoir que la plupart des pays utilisent leur propre monnaie comme moyen d’échange et comme unité de mesure du PIB. Le PIB indique clairement la valeur de l’effort productif de chaque pays en plus de déterminer la taille relative de chacune d’elles. Les organismes internationaux utilisent ces comparaisons de différentes façons. Par exemple, le FMI détermine la quote-part converti en dollar us que chaque pays membre doit lui remettre à partir du PIB du pays en question. Une étude approfondie de la composition du PIB permet également de se renseigner sur leurs divergences dans divers domaines. Pour savoir si par exemple un pays néglige son système de santé ou d’éducation, on se penchera sur la part de la richesse nationale destinée à ces secteurs ; dépenses dans la santé/PIB, dépenses dans l’éducation/PIB. C’est à partir de cette étude minutieuse qu’on pourra comparer plus justement la situation de ce pays à la situation qui prévaut dans les autres pays.

Des marchés à surveiller comme du lait sur le feu

Bon_du_TresorEn comparant les chiffres de la croissance avec les taux d’intérêts réels de 3,0% en vigueur aux USA, l’on s’aperçoit que la progression du PIB est mollassonne, proche d’une situation de crise. Puisque la Fed ne peut pas exercer de stimulation en réduisant les taux qui sont déjà à zéro, le marché obligataire devra faire le job de la Fed pour y parvenir. Il ne faut pas sous-estimer la possibilité d’un choc géopolitique qui précipiterait une ruée des investisseurs du monde entier sur les bons du Trésor US qui restent un refuge. Au vu du niveau élevé actuel des taux d’intérêt réels américain, une récession ou un conflit géopolitique suffirait à déclencher un rallye obligataire. La possibilité que les deux événements aient lieu d’ici six mois ne peut être exclue. Les foyers de tensions géopolitiques sur le globe sont nombreux, parmi les plus inquiétants figurent la situation au moyen orient, les tensions en Ukraine, alors que les risques sur les marchés sont toujours aussi menaçants, avec le risque de sortie de l’euro de la Grèce, la finance de l’ombre en Chine, et une croissance molle aux USA.

Conclusion

L’utilisation du PIB et du tracker de la Fed d’Atlanta dirigée par Dennis Lockhart, comme indicateur et mesure de comparaison comporte des limites qui peuvent altérer et même fausser certaines interprétations et conduire à des stratégies de trading erronées. Toutefois puisque le PIB mesure la production d’un pays durant une période de temps donnée. L’on peut en déduire qu’une augmentation du PIB dans le temps illustre une augmentation de la production et donc d’une augmentation de l’activité économique.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

4 Comments
  1. Alain

    2 juin 2015 at 19 h 44 min

    Merci pour cet excellent article sur le PIB et la façon de lire cet indicateur si précieux pour les traders et économistes.

  2. Martin

    2 juin 2015 at 19 h 49 min

    Je ne savais pas que l’on pouvais suivre le PIB US en temps réel, via cet indicateur de la FED d’Atlanta, merci Julie pour tes précieux conseils pour traders débutants

  3. Jerôme

    2 juin 2015 at 20 h 04 min

    Tout trader sérieux devrait à mon sens, se documenter auprès des grandes institutions financières. Leurs rapports sont souvent tres complets pour qui veux bien se donner la peine de les éplucher

  4. Patrick

    2 juin 2015 at 20 h 08 min

    La réussite dans le trading dépend à 75% de la bonne information, ce n’est pas pour rien qu’il existe un délit d’initié. Donc tous les rapports de la FED doivent etre lus avec une grande attention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *