Le squeeze short, comment ça marche ?

1140 vues Laisser un commentaire

A un moment donné, quand le marché est dans une jolie trame baissière, il arrive un moment où tout le monde passe vendeur ou vend par panique. C’est en général quand la plupart des gens sont vendeurs que le squeeze short fait son apparition. Mais comment ça marche techniquement, peut-on l’anticiper ou le prévoir ? C’est une bonne question…

Utilité d’un squeeze short

L’utilité de voir un squeeze short à ces moments là est très simple à analyser. Tout le monde est short, la plupart mettront un stop loss pour couper leur position vendeuse au cas où le marché baisse et quand une grande partie de ces gens là sont placés, le cours monte très violemment à la hausse.

Le but ultime d’un squeeze short, c’est de créer une hausse forte et durable, qui va se nourrir petit à petit des stops vendeurs qui se situent au-dessus. Nous avons donc une réaction en chaîne qui permet une hausse continue et soutenue.

Jeter un oeil sur le short open interest et son ratio

L’open interest peut être facilement trouvable sur le net, cependant cette information est payante si vous n’avez pas déjà un compte futures. L’open interest montre donc chaque jour, le nombre de contrats acheteurs ou vendeurs à l’open. Plus l’open interest, du côté des shorts est important, plus le risque d’un short squeeze augmente.

D’un point de vue psychologique

Mettez vous à l’idée que c’est une petite partie des gens qui gagnent contre la masse. Si les gens pensent vendeur autour de vous, vous devez penser acheteur, et vice versa. Et souvent les baisses prolongées sont uniquement là quand tout le monde anticipe un achat sur support, et la magie fait que le support lâche et qu’on va plus bas.

squeeze short
Exemple de squeeze short

Voilà un graphique qui résume bien ce qu’est le squeeze short : quand tout le monde vend le point bas, c’est là que le cours se met à monter comme un malade, alimenté par les stops vendeurs ! C’est le principe même du marché, il cherche à tout prix à faire sauter les stops, que l’on soit vendeur ou acheteur.

C’est aussi pour cela qu’il est extrêmement important de mettre un stop loss. Même si les gaps ne couvrent pas toujours le prix demandé, un stop peut vous sauver la vie… enfin le capital et vous éviter pas mal d’ennuis avec une position perdante qui traine et dont la perte s’agrandit. C’est une des règles de bases du money management : le stop !

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *