Ce que signifie une fin d’annee sans rally

408 vues 2 Commentaires

Ce n’est vraiment pas une fin d’année à laquelle on s’attendait au niveau boursier.
Si certains avaient annoncé un rally de fin d’annee deux semaines avant la fin de l’année, ces acheteurs là ont perdu, ou sont morts, ou sont cramés, enfin bref, ils ne sont plus là pour trader. Dans l’analyse précédente, j’étais préoccupé par la cassure du support à 4600 sur le cac40 et comme prévu, le rally est fortement compromis. En effet pour moi, il aurait fallu garder le support pour esperer un vrai rebond.

Pour l’article cité ci-dessus, vous pouvez le retrouver en cliquant sur ce lien

2015 sans rally, crash pour 2016

Ceci n’annonce évidemment rien de bon pour l’année prochaine. Statistiquement, un noel sans rally annonce une vraie catastrophe pour le marché actions, tout comme les annees 1986, 1999 et 2007 n’ont pas eu de rally. L’année suivante, on enregistre des baisses allant de 30 a 60% pour les seuls marchés actions. Autant me prendre pour un fou n’est-ce pas ? Mais ce crash arrivera quand personne ne s’y attendra. On notera quand meme une levée des taux alors que les americains sont endettés jusqu’au cou et que l’état lui meme est enrolé dans une dette qui va atteindre 20 trillons de dollars, soit 105% du PIB fin 2016. Alors oui, avec cette épee de Damocles au dessus de la tete, on ne peut que s’inquieter des futures retombées économiques et ce défaut de la dette des USA qui finira en rally baissier.

Analyse de ce qui se passe aux états-unis

Le rêve américain, vous le voulez toujours ? Pas moi en tout cas… et la suite vous donne le sujet pour la crise 2016

Car les Etats-Unis, ce sont avant tout

  • 18796 milliards de dollars de dettes (103.17% du PIB)
  • Une bonne moitié des propriétaires de maisons sont endettés, les 3/4 de ceux-ci pensent ne même pas pouvoir rembourser leur prêts
  • 60% des étudiants sont endettés, et pensent ne jamais pouvoir rembourser leur prêts
  • Les étudiants qui arrivent sur le marché du travail ont des salaires de misère avec des prêts allant jusque 60.000 dollars pour certains !
  • Les entreprises elle-mêmes font des prêts pour assurer le paiement des obligations d’entreprises et des dividendes
croissance-d-une-dette-de-100-dollars-a-6-pourcent-tableau
Une petite idée de ce que les étudiants américains endurent comme prêts (ça va jusque 12/15% par an)

Enfin bref, l’argent facile de la planche à billet qui a réussi après 7 ans de dur labeur, à faire remonter la pente à l’économie américaine est sur le point de se transformer en couteau à double tranchant pour ces personnes entièrement dépendantes de ces prêts.

Le resserrement de la politique monétaire se traduit par une remontée immédiate des taux des obligations d’état (le T-Note) et cela se traduit par des taux d’intérêts à l'emprunt bien plus cher que l’année dernière.

Je me souviens il y a encore 4 ans, que le taux à 10 ans de l’obligation US était aux plus bas, à 1.47%, mais aujourd’hui, il est remonté bien plus haut, à 2.23% et ça fait toute la différence !

Bref, je vous laisse potasser le sujet, vous allez voir que ça ne colle pas du tout. On s’endette pour créer de la croissance, si bien que 1 dollar de croissance est obtenu avec 7 ou 8 dollars de dette.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

2 Comments
  1. florian

    31 décembre 2015 at 14 h 03 min

    les marchés sont soumis a des cycles, l’année 2016 sera t’elle celle de la grande réconciliation ? Avec autant de dette la croissance ne peut etre que molle non ?

  2. thomas

    31 décembre 2015 at 14 h 12 min

    Le marché est repu de liquidité à taux zéro pour l’instant du moins, il resisté bien à la hausse des taux. Et avec 5000 milliards de dollars partis dans des fusacs, 2015 est une année record

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *