le sénat veut interdire les CFD et le Forex !

596 vues Laisser un commentaire

Communication majeure à tous les investisseurs sur CFD et Forex

Bonjour  à tous,

Après lecture de la loi Sapin, il s’avère que l’article 28 pourrait retirer la liberté d’investir sur les CFDs et le Forex à plus de 30.000 investisseurs particuliers en France.

Votre broker a dû certainement vous envoyer cet e-mail, si vous ne l’avez pas encore reçu je vous invite à lire ce qui suit :

Si vous aussi vous êtes opposé à cette loi, nous vous invitons à l’exprimer au plus vite dans l’espace participatif mis en place par le Sénat.

Pour simplifier votre démarche et donner plus de poids à notre initiative collective, nous vous suggérons librement de reprendre le texte suivant :

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

J’ai pris connaissance de l’interdiction pour les courtiers CFD et Forex de toute forme de communications envisagées à l’article 28 de la loi Sapin II.

Étant moi-même investisseur particulier sur les CFD et le Forex, et donc client d’un courtier en ligne basé en France proposant des CFD et du Forex, je suis fortement opposé à cette mesure.

Elle me semble totalement inappropriée pour le réel problème qu’elle est censée régler, c’est-à-dire les publicités trompeuses et les agissements inacceptables des courtiers peu scrupuleux opérant hors de France.

Cette interdiction n’affectera aucunement ces courtiers qui abusent de la crédulité des gens.

Au contraire, cet article va toucher le courtier basé en France à qui je fais confiance aujourd’hui parce qu’il est régulé et contrôlé par les autorités françaises et européennes.

Quant à la volonté d’interdire l’accès aux instruments CFD et Forex, c’est scandaleux ! Ces instruments ne sont pas toxiques. Ce ne sont pas des produits d’épargne comme des fonds d’investissement ou des obligations, mais des instruments à effet de levier pour de l’investissement spéculatif à court terme. J’ai choisi de mon propre gré de pratiquer le trading avec ces instruments en acceptant les risques inhérents à cette activité. C’est une activité à la fois passionnante et difficile, et je m’estime capable de décider moi-même si cette activité est adaptée ou non pour moi.

Je souhaite pouvoir continuer à utiliser activement le CFD et le Forex en France en tant que particulier, comme il est possible de le faire dans d’autres pays européens.

C’est pourquoi, je vous demande de modifier cet article pour le rendre à la fois efficace contre les abus et utile à l’activité de courtage légale en France, telle qu’elle existe aujourd’hui.

Cordialement,

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *