La semaine prochaine, les bourses chinoises ferment une semaine

430 vues 1 Commentaire

Non, ce n’est pas une énième lubie du gouvernement chinois pour enrayer la baisse qui a lieue en ce moment sur les marchés chinois, mais bien nos amis chinois qui partent en vacances pour la semaine qui vient.

Le nouvel an chinois

Cette année le nouvel an chinois aura lieu le 8 février, suivi d’une fermeture de 11 jours calendaires de toutes les institutions en Chine y compris la bourse.
Pourquoi ce rappel ? Tout simplement parce qu’il pourrait être un signe pour les investisseurs chinois qui auront enfin la possibilité de faire une pause et de se changer les idées.
Se changer les idées, surtout après un tel marché baissier depuis août dernier en particulier, ça ne peut apporter que de l’optimisme et du positif.

Changement de comportement en vue

En général à cette période et jusqu’en mai, les marchés actions font les meilleures performances de l’année. Statistiquement parlant, le SPX500 qui est observé le plus par les managers de fonds fait les 80% de sa performance entre février et fin avril, tandis que les mois d’août et d’octobre sont généralement des mois négatifs avec des corrections plus ou moins marquées.

Shanghai et sa baisse de 47%

Pour reprendre un peu les événements qui ont marqué la fin de l’année 2015 et le début de cette année, on note donc la chute vertigineuse du Shanghai composite dont le plus haut a été etabli à 5178 et dont la valeur actuelle est de 2800 environ.

image
Shanghai de fevrier 2015 à aujourd’hui

Comme on le voit sur le graphique ci-dessus en weekly, la chute à été rapide et plutôt vertigineuse. Des millions de particuliers se sont probablement retrouvés piégés sur le plus haut. Et comme cet indice est le reflet de ces millions d’internautes chinois en quête d’argent facile. Voici les quelques points psychologiques qui peuvent aussi vous atteindre lorsque vous tradez.

La hausse devient folle : l’euphorie et la cupidité.

quand le marché monte de manière quasi exponentielle et que tout ce que vous achetez donne un gain facile, l’investisseur lambda a tendance à conserver ses positions en gains trop longtemps, sans se fixer d’objectif et n’hésite pas à en rajouter des couches quand le marché corrige très peu. Et en effet, même les rajouts provoquent des bénéfices et donc d’autant plus le trader attendra avant de prendre ses bénéfices. Cependant à trop vouloir attendre, on finit par perdre car à chaque renfort, le risque augmente.

Le marché fait son pic : le trop plein de confiance en soi.

le marché à fait son pic et entame de violentes corrections baissières allant jusqu’à 8% en une séance, notre trader encore très confiant, ne remet pas en cause la tendance du moment. Pour lui, tout est vert, tout monte, c’est une question de temps. Au fur et à mesure des renforts, il s’aperçoit qu’il perd progressivement (ou rapidement ça dépend de son exposition) son bénéfice accumulé tout au long de l’année précédente. Il capitule sous la pression baissière des indices.

Le marché reprend du poil de la bête

tout marché baissier connait des rebonds assez impressionnants parfois, mais il ne s’agit que de l’effet de la volatilité et notre investisseur lésé d’avoir vendu le plus bas, se dit que la tendance haussière n’est pas finie mais il est plus  »prudent » : il revend dès que le titre engrange des bénéfices mais ne coupe pas les positions en perte : le biais est installé dans la tête du trader et sa perte est pour très bientôt.

Le marché s’écroule

le marché craque le plancher et s’effondre , c’est l’heure pour ce trader qui laissait ses pertes courir de recevoir un coup de fil de sa banque : vous êtes en appel de marge, la fin est proche.

À retenir

Règle n°1 : connaître l’objectif, sa perte maximale autorisée par trade et bien se placer
Règle n°2 : savoir prendre une partie des bénéfices sur des niveaux , le plus commun est de prendre son bénéfice sur résistance quand on est haussier. 50% par exemple.
Règle n°3 : couper ses pertes avant qu’on y soit forcé. Car une perte est comme un gain : il grandit avec le temps.

Sur ce, méfiez vous de la volatilité et sachez retenir une phrase : ne pas trader c’est aussi trader !

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

1 Commentaire
  1. julien

    5 février 2016 at 15 h 57 min

    En gros le plus grand casino du monde ferme et prend une semaine de vacances, plus sérieusement le marché Chinois c’est une hausse de 100% sur l’année, et des mouvement sur les volumes de 150% et une volatilité à 2 chiffres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *