Sans surprise, la Chine abaisse ses prévisions de croissance

392 vues 1 Commentaire

Dans la planète finance, même le week-end n’est pas de tout repos. Le sommet qui s’est tenu en Chine arrive avec une mauvaise nouvelle : la Chine abaisse ses prévisions de croissance pour 2016 et 2017.

La Chine, la croissance des années 2000 est terminée

Si la Chine a longtemps fait parler d’elle en tant qu’eldorado pour les investisseurs, elle commence à faire parler d’elle pour son ralentissement économique désormais. Dans la nuit, le premier ministre Li Keqiang a précisé qu’il abaisserait les prévisions de croissance à 6,5% soit 0,5 points de moins que la précédente prévision (on tablait sur 7% avant), soit un plus bas depuis 25 ans. Toutefois, il a tenté de rassurer les investisseurs en leur ouvrant l’accès aux industries pétrolières et téléphoniques pour faire jouer la compétition entre elles.

La transition économique est toujours de mise

Cette baisse de croissance n’est pas forcément dû à une baisse réelle de la croissance de l’économie, mais plutôt à une mutation économique chinois. En effet, d’une économie basée sur l’agriculture et sur l’immobilier, on passe à une économie qui va se concentrer essentiellement sur les services tertiaires.

Cette baisse montre également des lacunes dans la demande exportatrice chinoise, qui a fortement diminué dans le courant 2015. Mais pour Li Keqiang, « nous donnons l’entière confiance au parti communiste pour maintenir une croissance stable ». Reste à voir comment ils vont s’y prendre…

likeqiang

Les agences de notation dégradent la note de la dette chinoise

Moody’s, l’agence de notation américaine, a dégradé la note de la dette souveraine chinoise, en la passant de « stable » à « biais négatif », et pour cause, la dette de la Chine ne cesse de croître et est à des niveaux qui commencent à donner le vertige. Au delà de la dette, l’agence de notation note également le peu de confiance qu’elle a dans le gouvernement chinois pour appliquer à la lettre toutes les réformes proposées par le premier ministre chinois.

Selon le journal financier chinois Xinhua News, un député chinois serait contre cette notation qu’il juge fausse.

Le parti communiste chinois tente à tout prix de faire oublier aux gens que la croissance de la chine ralentit, en mettant l’accent sur les jobs nouvellement créés. Selon Li Keqiang, « tant que nous créons des emplois, le ralentissement de l’économie chinois est acceptable ».

Renforcement de certains secteurs au détriment d’autres plus classiques

Les secteurs qui explosent en ce moment en Chine sont les industries de l’e-commerce, et toutes les autres industries de services. Cette explosion a créé de nouveaux emplois tandis que dans une société où tout le monde s’urbanise petit à petit, l’agriculture et l’agro-alimentaire sont les secteurs les plus lésés.

La Chine espère créer 10 millions de nouveaux emplois cette année, tout en doublant les salaires des salariés d’ici à 5 ans.

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

1 Commentaire
  1. daniel

    8 mars 2016 at 20 h 23 min

    La chine réussira t elle là ou le Japon à échoué apres une décennie de croissance fulgurante?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *