Réunion ce dimanche à Doha pour se décider sur le pétrole

488 vues Laisser un commentaire

Avis aux amateurs de pétrole, ce week-end, précisément dimanche, nous avons une réunion qui se tient à Doha pour discuter de la quantité de pétrole à forer chaque jour.

Pourquoi une telle réunion ?

Si vous avez suivi les marchés depuis au moins deux ans, vous devriez avoir vécu une baisse notable du pétrole. En effet, celui-ci est passé d’un plus haut à 115 dollars le baril, pour faire un plus bas à 26 dollars le baril à la mi-février. Et c’est précisément sur cela que nous avons besoin de cette réunion qui se tiendra à Doha.

Gros risques sur le pétrole

Les principaux pays exportateurs de pétrole vont y participer : l’Arabie Saoudite, l’Algérie, le Vénézuela et la Russie seront présents.

Toute la sphère financière va scruter ce rendez-vous dans les moindres détails tant celui-ci est important pour l’avenir du pétrole. En effet, à l’issue de cette réunion, on devrait pouvoir savoir si les pays exportateurs de pétrole se seront mis d’accord pour geler la production au niveau de celle de janvier.

Des accords fragiles

Déjà, pour enrayer la crise pétrolière de ce début d’année, il aura fallu un accord provisoire pour geler la production. Mais cela n’a duré qu’un temps, puisque l’Iran souhaite revenir à sa production d’antan, celle d’avant l'embargo financier dont elle a été victime dans les années 2000, et dont les sanctions financières se sont arrêtées que cette année.

Conséquences pour les marchés financiers en cas de désaccord

Nouvelle chute panique à prévoir

Si à l’issue de cette réunion, aucun accord n’a été signé entre tous les pays exportateurs de pétrole, on a de fortes chances de revoir un pétrole passer sous la barre des 30 dollars. L’effet d’annonce prendra dès l’ouverture du marché pétrolier, lundi vers 2 heures du matin et une forte chute du pétrole lundi aura de graves conséquences sur le marché actions, notamment les pétrolières.

Gare aux Junk Bonds américains

Le taux des Junk Bonds américains risque d’éclater à la hausse. Ces Junk Bonds sont des obligations de sociétés (pour la plupart pétrolières…) à taux très élevés mais avec un fort risque de défaut. Si les Junk Bonds éclatent, cette fois-ci, je ne donne pas cher du marché actions, et on pourrait revoir des baisses paniques comme au début de l’année, où le cac40 avait perdu plus de 1200 points pour faire un plus bas sous la barre des 4.000 points

Graphique Junk Bonds
Graphique Junk Bonds

Depuis le début de l’année dernière, les junk bonds sont en forte baisse (donc leur taux plus élevé), seul le relèvement de ces dernières semaines indique que le marché est en mode espoir, et qu’avec une baisse du pétrole, on devrait revoir très vite les plus bas.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *