Retour à la baisse sur les marchés asiatiques, la bourse de Tokyo perd jusqu’à 5,15 %

1000 vues Laisser un commentaire

Après les hausses de ces dernières séances, les bourses asiatiques plongent à nouveau, dans le sillage de Wall Street où le DJIA et le Nasdaq qui ont respectivement perdu 0,7 % et 0,6 %, la veille.

Marchés asiatiques, en régression ce jour

À Tokyo, l’indice Nikkei plonge de 5,15 % en fin de séance ce jour et termine à 13 589 points. Cette forte baisse s’explique principalement par le rebond du Yen et la remontée des taux d’intérêt sur les marchés mondiaux. En plus, les opérateurs craignent davantage le retrait progressif des mesures de soutien de la Fed.

De leur côté, Hong Kong perd 0,7 %, le Shanghai composite lâche 0,3 %, et Taiwan recule de 1,1 %. Sur les autres places boursières asiatiques, Sydney cède 0,9 %, Singapour recule de 1,4 % et Bombay recule de 0,2 %. La bourse de Séoul est plus résistante, elle clôture proche de l’équilibre et ne cède que 0,05 %. Ceci est dû notamment à la publication de la production industrielle sud-coréenne du mois d’avril qui s’avère meilleure que les prévisions.

marché Asiatique
Le marché Asiatique rechute, le Nikkei plonge de plus de 5%

Sur le marché des changes, le Yen gagne 0,6 % et termine avec un taux de change au-dessus de 101 yens pour un dollar. L’euro remonte pour sa part de 0,2 % à 1,2970 $.

Du côté des valeurs, à Tokyo, les groupes exportateurs japonais ont souffert du rebond du Yen. En ce qui concerne les constructeurs automobiles, Toyota perd 2,9 % et Honda cède 3,4 %. Pour le fabricant d’électroniques Panasonic, ses valeurs reculent de 4 %.

À Sydney, les exploitants miniers continuent à digérer la perspective d’une croissance molle en Chine. BHP Billiton cède 1,5 % et Rio Tinto perd 1,8 %.

À la bourse de Hong Kong, l’exploitant hôtelier Langham Hospitality Investments démarre du mauvais pied avec une chute de près de 9 % pour sa première cotation en bourse.

Hausse trop rapide des taux d’intérêt

En fait, il semblerait que la majorité des secteurs souffrent de la hausse rapide des taux d’intérêt observée ces derniers jours sur les marchés mondiaux. Celle-ci tire notamment son origine des propos de Ben Bernanke, qui avait fait allusion au ralentissement progressif des rachats d’actifs de la Fed en cas de solide reprise de l’économie américaine. Or, les indicateurs économiques américains publiés ces derniers jours sont plutôt performants (prix immobiliers, confiance des ménages, etc.) et confirment ainsi cette reprise.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *