Qu’est-ce qu’un black swan ?

900 vues Laisser un commentaire

Un black swan sur les marchés, c’est une nouvelle économique attendue par aucun analyste et qui peut potentiellement faire couler le cours d’un actif, voire même mettre en danger la sphère financière en cas de gros coup dur.

C’est donc un certain événement imprévisible qui a une faible probabilité de se dérouler (appelé « événement rare » en théorie des probabilités), et qui, s’il se réalise, a des conséquences d’une portée considérable et exceptionnelle. Taleb a, dans un premier temps, appliqué cette théorie à la finance. En effet, les événements rares sont souvent sous-évalués en termes de prix et le black swan fait changer radicalement la psychologie des investisseurs en à peine quelques secondes : s’en suit donc des coupures d’ordres paniques, qui font décaler le cours de 60 à 70% dans les cas les plus extrêmes.

Plus on a d’informations, plus l’effet cygne noir (black swan) est prononcé

Le paradoxe quand on suit un actif, c’est que plus on a d’informations sur lui, plus l’effet cygne noir est prononcé. Ce fût le cas avec le franc suisse en janvier 2015, où tout le monde n’avait pas prévu que la BNS allait retirer son taux plancher, fixé à 1,20 francs suisse pour 1 euro. L’effet a été immédiat : le Franc suisse s’est évalué de 50% en quelques minutes avant de retracer une partie de sa hausse.

EURCHF 15JANV
Cours de l’EUR/CHF le 15 janvier juste après le retrait du taux plancher

Plusieurs courtiers CFDs se sont fait plumer, on notera le sauvetage in extremis de FXCM qui s’est vu infliger 225 millions de pertes. Au delà de ce tel mouvement sur le franc suisse, on notera également le krach boursier sur le SMI, qui perd 9% de valeur en à peine quelques minutes, lui aussi.

smi
Cours du SMI le 15 janvier 2015

Autant dire qu’il ne valait mieux pas être dans le mauvais sens ce jour là… Mais en même temps, qui aurait pu prévoir une telle nouvelle si ce n’est qu’après coup ?

Le 23 juin, Brexit et black swan possible ?

N’oubliez pas qu’un black swan n’arrive pas qu’une seule fois en finance. Et là, nous sommes à nouveau dans une situation où il vaut mieux se protéger plutôt que de penser à une éventuelle opportunité qui n’arrivera pas. Nous avons énormément d’informations sur le Brexit (sondages, info, réseaux sociaux, …), le marché ne price pas encore une sortie de l’angleterre de l’Union Européenne. Les mouvements que nous connaissons à l’heure actuelle ne sont que des prises de bénéfices. Mais que se passerait-il si le Royaume-Uni disait vraiment au revoir à l’Europe ? Je pense à une belle catastrophe financière temporaire puisque sur le fond, c’est le Royaume-Uni qui dépend plus de l’Europe que nous dépendons de lui. Affaire à suivre !

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *