Quelle est la différence entre le prix du baril de pétrole WTI et le Brent ?

2219 vues 9 Commentaires

terre petrole3Si il est bien une matière première incontournable, le pétrole est assurément l’une des plus importantes de toutes. Notre mode de vie ne survivrait pas longtemps sans l’or noir, omniprésent le pétrole et ses dérivés rythment le quotidien de la bourse, peu d’opérations financières se font sans d’abord s’informer des cours du brut. La densité du brut est mesurée en degrés API, c’est sa provenance qui influe le plus sa composition. Certains servent d’étalon pour établir le prix du pétrole d’une région donnée : les plus utilisés sont l’Arabian Light (brut de référence du Moyen-Orient), le Brent (brut de référence européen) et le WTI (brut de référence américain). Dans cet article je vous expliquerai quelle est la différence entre le prix du baril de pétrole WTI et le Brent . Ces diverses qualités de pétrole brut sont prises en compte sur les marchés ou s’échange le pétrole, à ce titre les 2 places financières traitant ses transactions sont le NYMEX Américain (New York Mercantile Exchange) et l’ICE Britannique (Intercontinental Exchange).

Le Light Sweet Crude Oil ou WTI

Petrole_Baril_WTICe type de pétrole brut, le WTI (West Texas Intermediate) Le « T » de WTI comme Texas détermine son origine nord-américaine, il est aussi connu sous la dénomination de Texas Sweet Light. Il est extrait dans la région du Midwest aux états unis. Le WTI est la qualité de référence aux USA et sert aussi de base pour les contrats de pétrole sur le Nymex. Le WTI est la meilleure qualité de pétrole, en effet il ne contient en moyenne que 0,24 % de soufre, ce qui en fait une huile facile à raffiner et donc moins polluante que ces concurrents. D’où son nom Light Sweet Crude Oil car de qualité plus « douce » que le Brent. En matière de qualité de pétrole, les États Unis ont le privilège d’avoir l’un des tous meilleurs offrant un excellent rendement pour le raffinage. Ainsi sa faible concentration en soufre, permet un coût de production moindre tout en fournissant plus de gasoil et de diesel pour le même volume que les autres pétroles. Ce pétrole est moins présent dans le commerce international des hydrocarbures et ne fournit quasi exclusivement que le marché américain.

Le Brent, pétrole de la mer du nord

petrole-brent-mer-du-nord-plateformeLe pétrole « Brent » tire son nom d’un gisement de pétrole localisé en mer du Nord s’étendant entre les îles Shetland (Écosse) et la Norvège. La légende raconte que c’est la compagnie pétrolière néerlandaise Shell qui a baptisé ce champ pétrolifère du nom d’un volatil rare (l’oie de Brent). C’est aussi l’acronyme des différents champs du gisement : Broom, Rannoch, Etive, Ness et Tarbert. Le « Brent » est aujourd’hui un mélange entre une vingtaine de pétroles extraits des champs pétrolifères de la mer du Nord. Son exploitation est récente, elle a commencé au milieu des années 70, les experts affirment que ce gisement est aujourd’hui en fin de vie. Avec une teneur en soufre plus élevée que son cousin d’Amérique le WTI, il est légèrement plus polluant, malgré cette qualité relativement moindre, il permet de tout de même de produire du gasoil, de l’essence et du kérosène. Son raffinage s’effectue, après transport maritime, dans les sites de production en Europe et autour de la Méditerranée. Le terme « Brent » est plus généralement employé pour désigner un type de pétrole léger, issu du mélange de la production de différents champs pétroliers de la mer du Nord. Malgré une production limitée, il sert de brut de référence sur les marchés boursiers d’une partie de l’Europe, de l’Afrique et de la Méditerranée. Son prix détermine indirectement 60% de la production mondiale.

Le Brent et le WTI au cœur du commerce mondial

brent_wtiComme nous l’avons vu précédemment il existe deux places incontournables ou s’échangent les contrats sur pétrole, donc fixant les prix, selon les fluctuations de l’offre et la demande pouvant être influencées par le contexte politique international. Les cotations se fondent en majorité sur les deux types de pétrole évoqué dans cet article, à savoir le Brent et le WTI. Les besoins mondiaux d’hydrocarbures se chiffrent approximativement à 100 millions de barils par jour. Sur ces 10 dernières années le WTI s’est vendu à un plus bas de 50 dollars US et un plus haut de 136 dollars US. Le Brent quant à lui s’est négocié dans une fourchette comprise entre 60 dollars US et 140 dollars US. Les différences de prix entre le Brent et le WTI, s’explique pour un cours plus élevé du Brent pour des raisons souvent liées aux coûts annexes par exemple le transport du pétrole vers les raffineries. En Septembre 2014, le baril de Brent se négocie aux alentours de 104 dollars US tandis que celui de WTI gravite aux environ de 96 dollars US.


Profiter de l’écart des cours entre le pétrole… par BFMBUSINESS

Conclusion

Le prix du baril de brut est un indicateur incontournable, nous avons vu ensemble les différences entre le pétrole Brent et WTI, pour autant sachez qu’il existe de nombreuses variétés de pétrole dit conventionnel (plus de 150 types de pétrole). En effet certains pétroles sont plus riches en produits lourds et leur conteneur en soufre varie, plus celle-ci est élevée moins celui-ci est de bonne qualité, ce qui impacte les couts liés à son raffinage.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

9 Comments
  1. Victor

    1 septembre 2014 at 17 h 03 min

    Je suis attentivement les cours du pétrole, en tant qu’indicateur de la santé de l’économie mondiale. La récente baisse n’augure rien de bon, même si la flambée des derniers mois était largement liée au contexte géopolitique. Ce repli sous les 100$ le baril de Brent est un mauvais présage pour la croissance 2014/2015. Espérons que cela redémarre.

  2. Hernan

    1 septembre 2014 at 17 h 07 min

    Les cours du pétrole WTI ou Brent ont explosés depuis 2001, alors que le pic pétrolier semble derrière nous et que les promesses des pétroles de schistes semblent faire psshhht. En tant que trader je me repositionne déjà sur les trackers pétrole pour anticiper la future hausse de l’or noir

  3. Arnold

    1 septembre 2014 at 17 h 10 min

    Effectivement cela vaut le coup de se placer sur le pétrole pour jouer une hausse probable des cours sous peu, marasme économique ou pas vu les besoins de l’économie mondiale en Brut je ne vois pas de tendances baissières a court terme. A bon entendeur salut!

  4. Dominique

    1 septembre 2014 at 17 h 14 min

    C’est vrai qu’on entend souvent parler du pic pétrolier, pour autant on découvre chaque année de nouveaux gisements. Cela dit la quantité de pétrole dans le monde n’est pas infinie, cela nous laisse malgré tout de beaux jours devant nous en tant que traders pour profiter des opportunités offertes par le trading du pétrole.

  5. Guillaume

    5 septembre 2014 at 10 h 49 min

    Merci pour cet article, je ne savais pas que le pétrole américain n’était quasiment destiné qu’au seul marché intérieur.

  6. Sylvain Kastendeuch

    26 février 2015 at 13 h 47 min

    merci pour cet article, mais je voulais avoir une fourchette pour la période de la hausse.

  7. Abdoulaye DM Oumarou

    5 mai 2015 at 10 h 29 min

    Merci pour cet article. Je viens de découvrir ce site.

  8. Bachada

    4 septembre 2016 at 18 h 42 min

    Bonjour. Je m’inscris dans l’objectif de suivre et participer au dialogue sur c secteur.

  9. debats.blogs.nouvelobs.com

    19 octobre 2016 at 17 h 46 min

    Article complet mais le style est un peu lourd. Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *