Prix du carburant : de nouvelles taxes en 2016

1052 vues 3 Commentaires

Cela fait six ans qu’un prix aussi faible n’avait pas été atteint. Le prix du gazole est au plus bas ce mardi 29 décembre, mais attention à ne pas se réjouir trop vite. De nouvelles taxes arrivent.« À partir du 1er janvier 2016, les automobilistes paieront un peu plus cher à cause de cette augmentation des taxes décidée par le gouvernement », annonce Magali Boissin.

Les cours du pétrole s’effondrent

« Plus 3,5 centimes d’euros le litre de gazole. Le résultat c’est qu’alors qu’on paie aujourd’hui en France en moyenne autour de 0,99 euro le litre, et bien on repassera le mois prochain au-dessus de la barre de un euro (1,028 euro) », explique la journaliste de France 2, avant d’ajouter : « Cette hausse des taxes concerne aussi le Sans plomb 95, plus deux centimes par litre. Seuls ceux qui roulent au Sans plomb 95-E10, considéré comme moins polluant, seront épargnés par cette hausse des taxes ». Néanmoins, les prix devraient rester au plus bas l’année prochaine parce qu’ils suivent l’évolution des cours du pétrole qui s’effondre.

Une baisse de la taxation sur l’essence devait avoir lieu

Le gouvernement ne tiendra pas sa promesse d’une baisse de la taxation sur l’essence SP95. Au lieu de cela, on note une hausse de 2 centimes par litre pour l’essence.

La baisse des taxes sur l’essence annoncée par Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie, n’aura pas lieu en 2016, selon une information du Parisien. Contrairement à ce qui avait été prévu, la taxe sur le litre de sans-plomb 95 (SP95) devrait même augmenter de 2 centimes l’an prochain, tandis que la taxe sur le litre de gazole subira une hausse de 3,5 centimes. Seul le SP-E10, un carburant qui contient entre 5 % et 10 % de bioéthanol, utilisables pour les véhicules essences créés à partir de 2005,  devrait voir sa taxation rester stable en 2016 pour que les personnes utilisent au maximum ce carburant, considéré comme moins polluant.tax

Rapprochement des fiscalités

Le 7 octobre dernier, Ségolène Royal avait pourtant annoncé un « rapprochement » entre les fiscalités de l’essence et du gazole, afin de rendre les voitures diesel moins attractives. Les moteurs diesel sont en effet en partie responsables de la pollution qui cause 42000 morts prématurés par an, selon une estimation de l’Organisation mondiale de la santé.
Le gouvernement prévoyait alors de baisser de 1 centime la taxe sur l’essence. Ce coup de pouce attendu par les automobilistes ne verra pas le jour, officiellement en raison de la contribution climat énergie qui va augmenter le 1er janvier prochain et qui pèse sur les énergies les plus polluantes.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. Fabrice

    4 janvier 2016 at 10 h 17 min

    L’occasion était trop belle pour que le gouvernement la laisse passer, la baisse des hydrocarbures ne pouvait seulement profiter aux contribuables

  2. thomas

    4 janvier 2016 at 16 h 03 min

    une hausse des taxes qui risque de couter cher sous peu voir meme en 2016, car le pétrole va augmenter à un moment ou un autre, les tensions géopolitiques sont largement sous estimées sur l’or noir, cf Arabie Saoudite/Iran

    • Quentin

      9 janvier 2016 at 8 h 13 min

      J’y ai pensé aussi, le pétrole à tout de même perdu 12% en quelques jours, ça sent le point bas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *