La presse papier va-t-elle si mal ? Sur quelle entreprise de média investir

1004 vues 5 Commentaires

crise-presseÀ l’heure de l’internet, du développement des sites d’informations et de communication, les quotidiens ne mènent plus la danse. Les journaux ne se vendent plus comme avant, le lectorat a changé de choix. La plupart des grands titres sont dans des conditions lamentables où bon nombre d’entre eux sont obligés de mettre la clé sous la porte. Une situation de plus en plus visible et qui fait fuir même les investisseurs les plus inconditionnés. Ces derniers ne trouvant plus satisfaction dans ce genre de placement préfèrent chercher ailleurs. Ce qui contribue encore plus au déclin pur et simple de la presse papier. Alors, quels sont les facteurs à l’origine de cette chute phénoménale ? Quelles sont aujourd’hui les opportunités d’investissement pour les amoureux de la presse. C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

Crise presse écrite by ina

Les quotidiens : une chute à multiple causes

quotidiensL’effondrement du bon vieux journal papier est le résultat de plusieurs facteurs. Des difficultés aussi bien internes qu’externes qui continuent encore de jouer contre les quotidiens. Pour les difficultés externes, on pointe du doigt la formidable révolution qui est internet. Selon plusieurs aspects, internet serait la première cause de cette chute. Tout d’abord, la vitesse avec laquelle les médias en ligne passent l’information permet de dépasser de loin les quotidiens. Ces derniers habitués à relater des informations de la veille n’auront plus de lectorat car la majorité d’entre eux auront déjà eu accès à l’info et ceci en direct. C’est l’idée de la concurrence déloyale qui est soutenue en ce sens. Ensuite, internet serait responsable de la baisse des ventes de journaux ces dernières années. Cependant, internet n’est pas le seul ennemi de la presse papier. En réalité, elle est son propre destructeur. Le coût élevé de la production et de la distribution est le principal obstacle des quotidiens. Allant du papier à la distribution en passant par la rédaction et l’impression, les difficultés ne manquent pas. C’est un véritable fardeau que porte la presse papier et qui aujourd’hui accélère sa régression. Une situation inconfortable pour la quasi-totalité des journaux papier et conduit certains même à jeter l’éponge.

La presse en ligne : une réussite extraordinaire

presse-numeriqueActuellement il n’est plus pertinent de démontrer le succès des sites d’informations et de communication en ligne. Pour s’en convaincre, il suffit de voir le nombre de personnes qui s’y connectent quotidiennement. L’arrivée de l’internet dans le paysage médiatique a totalement changé les règles du jeu. Désormais, l’information devient mondiale. Cette nouvelle forme de communication est en train de faire ses preuves. La facilité d’accès et le coût réduit sont certainement les meilleurs atouts qu’elle présente. Avec ces sites, chacun a accès à l’information en temps réel et partout dans le monde. Une portée extraordinaire qui leur vaut toute l’attention du public. Maintenant, plus besoin d’attendre la veille pour savoir ce qui s’était passé la journée précédente, tout le monde peut y accéder en même temps. Ce qui fait que de plus en plus les gens délaissent le papier pour se tourner vers le numérique.

Investir sur les médias en ligne

medias-en-ligneLes sites d’informations et de communications sont aujourd’hui d’excellentes opportunités en termes d’investissement. En effet, avec la légèreté de leurs coûts de production et de services, la presse en ligne offre toutes les possibilités de faire de bonnes affaires. C’est dire que les fardeaux que supportait la presse écrite sont supprimés avec les sites d’informations. Le coût lié au papier, à l’impression et aussi à la distribution prennent fin avec ces nouveaux vecteurs. Une révolution tout à fait majeure qui fait de ces sites des outils moins couteux. Outre la production, la presse en ligne est aussi la plus économique pour les utilisateurs. Alors les gens préfèrent de loin se connecter sur ses sites que de payer un journal papier à un prix plus élevé. Car en réalité, il n’est pas du tout intéressant de payer pour une information qu’on a déjà eue. Ainsi, au regard de ces avantages, il apparait clairement qu’un investissement dans ce secteur pourrait rapporter gros. Donc si vous voulez investir sur la presse, rien de plus profitable que les médias en ligne. Car en plus de leurs avantages en termes de rendements, ils sont aussi l’avenir de l’information et de la communication.

Conclusion

A la lumière des difficultés de la presse écrite, les médias en ligne s’imposent plus que jamais comme les outils les plus rentables du secteur. C’est aussi un investissement d’avenir car le monde tend vers le tout numérique.

 

 

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

5 Comments
  1. jacques

    13 août 2014 at 20 h 30 min

    A mon avis la presse écrite n’a aucun avenir face à la montée en puissance des médias en ligne. C’est inévitable elle doit faire de la place à la technologie, c’est la loi de l’évolution.

  2. Yoan

    13 août 2014 at 20 h 32 min

    Il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier. C’est vrai que la presse écrite plus particulièrement les quotidiens soufrent mais les magazines se portent plutôt bien. Alors pas de jugements négatifs sur tout le monde. Les groupes détenant des magazines et hebdomadaires sont malgré tout de bons investissements.

  3. Viviane

    13 août 2014 at 20 h 35 min

    Je suis d’accord avec vous que les hebdomadaires se vendent bien. À mon avis le problème des quotidiens n’est pas le coût mais la crédibilité même. On raconte du n’importe quoi dans les journaux. C’est la raison pour laquelle les lecteurs se tournent vers les sites d’infos.

  4. Serge

    13 août 2014 at 20 h 36 min

    Franchement parlé je ne vais pas investir sur un secteur en agonie. Il ne faut pas se voiler la face, l’avenir est dans le numérique.

  5. Nicolas

    13 août 2014 at 20 h 38 min

    Mais il faut garder à l’esprit les récentes mesures prises par le gouvernement pour taxer la presse en ligne. Ce qui veut dire que le coût va nécessairement augmenter et les profits diminuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *