La présidente de la FED estime que la hausse des taux doit être faite prudemment

366 vues 2 Commentaires

Quel joli retour de veste ce mardi, avec le speech de Janet Yellen tant attendu par les opérateurs. En effet, ceux-ci tablent toujours sur une hausse des taux en avril, et leur sentiment s’est fortement dégradé suite aux commentaires de Yellen sur sa politique monétaire et l’orientation des taux pour cette année.

Janet Yellen « prudente »

janet-yellen-jackson-holeElle le dit elle-même, il vaut mieux être prudent en ce moment, et cela change de ses discours ultra rassurants sur la solidité de l’économie américaine. Cette même économie que Janet Yellen flattait si bien en janvier 2016. En 9 ans, les taux n’avaient pas été augmentés, et aujourd’hui, la présidente de la FED semble légèrement revenir sur ses pas. En outre, elle dénonce le fait que l’économie américaine est encore très fragile de par ses relations extérieures avec une Chine qui voit sa croissance diminuer fortement. Avec ce problème fondamental, Yellen estime dangereux une hausse trop rapide des taux d’intérêts qui auraient de mauvaises répercussions sur toute l’économie américaine.

Malgré tout, Yellen a été rassurante sur deux points importants, qui peuvent servir d’indicateurs pour une hausse des taux prochaine.

Une inflation qui reprend

Yellen a insisté plusieurs fois sur le fait que les objectifs d’inflations vont être atteints plus tôt qu’on ne l’imagine.

L’inflation américaine publiée aujourd’hui affiche 1,7% annualisé, ce qui est très proche de l’inflation de 2% par an, objectif que s’est fixée la FED.

inflation US
Inflation américaine annualisée

Ca c’est un bon point pour la FED si elle veut augmenter ses taux prochainement. L’autre point assez positif allant en faveur d’une hausse des taux, c’est les chiffres de l'emploi américain. Yellen est assez positive dessus, et a annoncé que les états-unis sont sur le point de retrouver un taux d'emploi optimal.

En fait, le seul truc qui gêne la FED en ce moment, c’est le risque sur la Chine, étant donné qu’il y a un sévère problème de ralentissement économique là-bas, au point que le consensus des analystes pour les taux de la FED fin 2016 est descendu à 0,9% contre 1,4% précédemment : cela impliquerait que cette année, les taux d’intérêts de la FED ne seront relevés que 2 fois au lieu de 4 précédemment analysé.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

2 Comments
  1. Jerôme

    30 mars 2016 at 17 h 45 min

    Si c’est pas du pilotage à vue, alors j’en perds mon latin, la situation semble échapper aux banquiers centraux

  2. daniel

    30 mars 2016 at 17 h 54 min

    Cette volteface ne devrait pas surprendre, la FED à l’habitude de se contredire, comment expliquer qu’avec la réalisation de ses 2 mandats emploi+inflation elle tergiverse encore ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *