Pourquoi 80% des sites d’options binaires ont disparu après les avertissements de l’AMF

982 vues 2 Commentaires

80-20Les polémiques ont été nombreuses depuis que le trading en ligne et plus spécialement le trading sur la bourse binaire a déferlé sur l’Europe. En effet, les brokers sur options binaires trainent depuis le lancement de leurs plateformes de trading en ligne, une réputation sulfureuse. Qu’en est-il réellement de cette activité, séduisant de plus en plus d’investisseurs particuliers à la recherche de rendement. Et ce, dans une période particulièrement morose pour la croissance et l’économie mondiale. L’investissement en ligne est devenu un phénomène de société dans des pays pourtant historiquement méfiant envers l’investissement sur les marchés boursiers. A l’instar des épargnants français qui sont plutôt adeptes de l’assurance vie, ou des livrets d’épargne parmi leurs placements préférés. Dès lors c’est une véritable surprise de voir l’accueil enthousiaste fait au trading sur options binaires dans l’Hexagone. Malgré les retentissants cas d’arnaques, comme en témoigne un sujet passé au journal télévisé de France 2. La sensibilisation de l’organisme de surveillance des marchés financiers, l’AMF semble porter ses fruits comme nous allons le voir plus loin dans cet article intitulé « Pourquoi 80% des sites d’options binaires ont disparu après les avertissements de l’AMF ».

L’AMF, un rôle de médiation et de sanction des brokers indélicats

mqdefaultIl semblerait que la campagne de communication de l’Autorité des Marchés Financiers rencontre un écho favorable auprès du grand public. La sensibilisation aux risques d’arnaques qu’encourent les particuliers en tradant sur des plateformes de brokers non régulés fut le point central de la campagne de l’AMF. Les courtiers malhonnêtes ont donc pris leur disposition, tandis que les brokers régulés affichent leur satisfaction de voir le ménage fait une fois pour toute, dans leur activité. Car il faut bien le dire, les risques d’arnaques étaient bien réels, pour les investisseurs mal informés, non seulement des risques inhérents à la spéculation financière. Mais aussi et surtout les risques de confier ses fonds à un broker non régulé, et donc dans l’illégalité. En effet afin de pouvoir proposer ses produits, un intermédiaire financier doit obtenir une régulation de l’autorité de surveillance des marchés financiers du pays où se trouve son siège social. Cette harmonisation des normes en matière de vente de produits d’investissement aux particuliers a été possible suite à la signature de la directive MifiD. Cette directive européenne permet en cas de litige, d’obtenir une médiation de la part de son organisme de régulation, avec celui du broker incriminé. Par exemple, en cas de manquement, un investisseur français peut saisir l’AMF pour enquêter, et le cas échéant sanctionner un broker français ou d’un pays de l’Union européenne, l’on pense immédiatement aux brokers installés dans les paradis fiscaux de la zone euro, tels que les iles anglo-normandes, le Luxembourg, ou Chypre.


La directive MIFID par lalibre

L’intérêt de transiger sur la plateforme de trading d’un broker régulé

mqdefaultPour les habitués du blog Boursebinaire.fr, cela ne fait aucun doute qu’il est de leur intérêt de choisir un broker régulé pour trader en ligne. Il est toutefois bon de rappeler quelques règles de base pour survivre, et réussir à gagner de l’argent grâce à la spéculation en ligne. Cela passe par un choix minutieux de son intermédiaire, je ne saurais que trop vous conseiller d’être intransigeant lors de ce choix qui peut rapidement se révéler lourd de conséquences. Vous devez impérativement vérifier, si la licence du broker est réelle, celui à l’obligation de communiquer son numéro d’agrément ainsi que le nom de l’agence qui lui délivré, ainsi en France c’est l’ACPR sous l’égide de l’AMF, au Royaume uni il s’agit de la FSA, en Allemagne le Bafin, en Italie le Consob, et à Chypre où se trouvent une majorité de brokers c’est la CySEC. En cas de doute, sachez qu’il est possible de consulter la liste noire des brokers sur le site de l’AMF, cette liste est mise à jour tous les mois. Prenez le temps de rassembler un maximum d’information sur le broker envisagé pour trader, les forums de discussion sont d’excellentes sources d’informations, tout comme les sites spécialisés qui vous fourniront des comparatifs des différentes offres. Une fois le broker trouvé, prenez le temps de vous former aux mécanismes du trading en ligne, et n’investissez que des petites sommes d’argent, commencez par un capital modeste dont la perte ne remettra pas en question votre santé financière.

Conclusion

Le secteur du trading en ligne depuis ses débuts ne cesse de s’assainir. Malgré les efforts des organismes de régulation, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Le risque zéro n’existant pas, il est aussi important d’insister sur le fait qu’une partie du travail doit être réalisé par l’investisseur lui-même. En effet, le bon sens devrait vous alerter face à des offres trop belles pour y croire, promettant un enrichissement rapide et sans effort.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

2 Comments
  1. Martin

    19 janvier 2015 at 9 h 55 min

    Il était temps que l’on fasse quelque chose, bien que trader expérimenté sur le Forex, j’ai eu un mal de chien a trouver une plateforme binaire sérieuse

  2. Greg

    19 janvier 2015 at 10 h 02 min

    Meme si de nombreux site d’options binaires ont fui apres la chasse menée par l’AMF, je craint qu’il ne réapparaissent sous d’autres formes, donc vigilance ne trader qu’avec un broker régulé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *