Peut-on encore gagner en bourse avec le Cac 40 en 2016

1352 vues 6 Commentaires

robotwire21n-1-webTandis que les marchés boursiers sont plus que jamais suspendus au scénario de moins en moins probable, mais toujours possible d’un relèvement des taux prévu le 17 septembre prochain par la réserve fédérale américaine. Et ce après la publication des NFP Non Farm Payroll, c’est-à-dire les chiffres du marché de l’emploi américain qui sont encore pour ce mois-ci de bonne facture, avec 173 000 créations d’emplois, un chiffre légèrement en dessous des attentes. Le taux d’emploi aux États-Unis s’établit désormais à 5,1 %, tandis que l’augmentation du salaire horaire est de 0,3 %. Un indicateur important qui pèsera lourdement sur la décision du comité directeur de la Fed dirigée par Madame Janet Yellen. Alors que les marchés financiers semblent être en pleine crise de schizophrénie, c’est l’occasion pour moi dans cet article intitulé peut-on encore gagner en bourse avec le CAC 40 en 2016, de faire le point sur les possibilités de rebond de la bourse de Paris. Alors que les pays émergents souffrent du ralentissement de l’économie chinoise grande consommatrice de matières premières. Tandis qu’aux États-Unis, le débat fait rage quant à la possibilité d’une hausse des taux en ce mois de septembre, où d’ici la fin de l’année.

La Fed montera-t-elle ou ne montera-t-elle pas ses taux directeurs ?

985316-selon-fmi-fed-devrait-attendreDe nombreux analystes financiers pointent du doigt les paradoxes de marchés financiers orientés à la baisse depuis la fin du mois d’août, malgré des données macro-économiques aux États-Unis encourageantes plaidant pour une hausse des taux, le consensus table malgré tout sur un report de cette hausse annoncée depuis un an environ. Malgré le retour de la volatilité, puisque l’indice de la peur le Vix et aux alentours de 26, au-dessus de sa moyenne tendancielle. Dès lors, la croissance des États-Unis mesurée aux alentours de 3.7 %, plaide en faveur d’une hausse même si un report est envisagé de septembre, vers octobre ou au pire des cas en décembre. En effet, il est illusoire de croire que les taux d’intérêt directeur de la réserve fédérale américaine resteront indéfiniment à 0 %.

Être Bearish sur le CAC 40 est une position suicidaire

imagesEn Europe, selon l’adage bien connu du monde financier, lorsque Wall Street éternue les places financières européennes s’enrhument. Dès lors, l’on peut s’attendre à ce que les marchés boursiers européens et plus particulièrement la place financière parisienne avec son indice phare CAC 40 rebondisse et termine l’année en forte hausse. Et ce d’autant plus que la banque centrale européenne a encore affirmé qu’elle apportera tout son soutien à l’économie de la zone euro. En effet, le patron de la BCE Mario Draghi a laissé clairement entendre que l’institution de Bruxelles est prête à augmenter la taille de son programme d’assouplissement quantitatif autant que nécessaire, et que ce plan pourrait même être étendu au-delà de septembre 2016. Une déclaration prise très au sérieux par de nombreux hommes de marché. À tel point que de nombreux analystes et experts financiers estiment qu’être Bear sur le CAC 40 est une position suicidaire. En effet, bien que la croissance reste relativement molle sur le vieux continent, les marchés européens ont largement baissé cet été, le CAC 40 ayant par exemple cédé près de 1000 points entre son plus haut de 5280 et son plus bas à 4230, soit près de 12 %. Dès lors, l’on peut s’attendre à un rallye haussier, pour peu que les craintes sur la santé de l’économie chinoise soient dissipées par des chiffres de croissance un peu meilleurs que prévu, et qu’outre-Atlantique le discours de la réserve fédérale après le feuilleton de la hausse des taux soit rassurant.

Plus que jamais le stock picking à la cote en bourse

Dès lors pour se positionner afin de profiter du rallye haussier habituel de fin d’année, il faudra être capable d’investir avec une mentalité de stock picker, notamment en surveillant les valeurs ayant le plus corrigé, alors que l’environnement économique ne justifie en rien une telle chute. Je pense notamment à des valeurs du secteur du luxe ayant tout de même chuté de 15 à 20 % comme Kering. Pour les investisseurs ayant du temps devant eux, avec une stratégie à moyen long terme, il faudra se pencher sur des sociétés jouant la rupture technologique, notamment celles évoluant dans le secteur de l’impression 3D, je pense notamment au Groupe Gorgé, une belle valeur issue des Small et Mid Cap. Une valeur ayant perdu 10 % passant de 30 € à un peu plus de 22 €, d’autant plus que ces deux autres activités sont dans des secteurs porteurs, avec le nucléaire mais aussi les drones de surveillance, dont de nombreux États font désormais appel.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

RELATED ITEMS
6 Comments
  1. Jerôme

    9 septembre 2015 at 8 h 35 min

    Tout à fait d’accord ce n’est meme pas la peine d’essayer de lutter face a la puissance financière des banques centrales

  2. Greg

    9 septembre 2015 at 8 h 39 min

    Carrèment de votre avis @Julien plsu que jamais le comportement moutonnier servira a passer sans trop de pertes les prochaines turbulences

  3. florian

    9 septembre 2015 at 8 h 44 min

    Les traders pour la grande majorité n’ont jamais connu de krach, donc a la moindre correction ils sont tous en mode panique, c’est pour moi l’occasion de renforcer mes positions

  4. Martin

    9 septembre 2015 at 8 h 50 min

    Montée des taux ou non, le stock picking reste la meilleure protection, comme le dit Warren buffet il faut investir que dans des valeurs que l’on comprends.. ou un truc comme ca

  5. julien

    9 septembre 2015 at 8 h 55 min

    Plus que jamais le Cac40 offre de belles opportunités pour se placer, je pense que sous les 4800 points on ne risque pas grand chose SuperMario veille au grain.

  6. Rodolphe

    10 septembre 2015 at 7 h 23 min

    Bonjour,

    Ces conseils sont surréaliste.

    Le stock picking est une affaire de chaque instant, pas seulement en marché baissier.

    Mais se positionner contre la tendance sur les stocks qui ont le plus baissé est suicidaire. Imaginez celui qui aurait sélectionné Transgene sur cet argument, avant-hier.

    Par ailleurs, l’article est truffé d’erreur.
    1000 points de chute représente beaucoup plus que 12% sur le CAC (je vous laisse calculer).

    Idem sur Kering -> 25% et non 15 à 20%

    idem sur « passer de 30 à 22 » -> cela fait une chute de 25%, pas 10 !!!

    On ne ramasse pas un couteau en pleine chute, on attend la preuve Qu’il soit planté.

    Croire que super Mario va tout régler est à peu près aussi sérieux que d’aller brûler un cierge. Un seul maître mot dans cette période : PRUDENCE.

    Rodolphe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *