Naissance vie et mort d’une bulle spéculative, tragédie en 4 actes

601 vues 1 Commentaire

theatre-grec-tragedieDepuis le printemps 2009, les indices boursiers occidentaux soufflent leur sixième bougie d’une hausse quasi verticale, pourtant si certains analystes experts financiers parlent du bout des lèvres d’un phénomène de bulle spéculative, force est de constater qu’il manque la composante euphorique pour vraiment parler d’une bulle spéculative. Même si de Wall Street, au DAX 30, en passant par le Footsie de la bourse de Londres FTSE 100 ou encore du SMI de Zurich. Quant à l’indice phare de la bourse parisienne le CAC 40, en prenant en compte les dividendes réinvestis le CAC 40 GR est à des sommets historiques. Avec tous les indices proches de leur zénith, des mots comme krach bulle spéculative sont timidement évoqués. Toutefois, une bulle spéculative peut durer de nombreuses années, pour s’en convaincre il suffit de se remémorer l’exemple de la bulle Dotcom ou celle des subprimes. Pour autant en tant que trader, ce serait un sacrilège que de ne pas en profiter, l’enjeu étant de sortir du marché avant le BIG Crunch. Dans cet article intitulé naissance vie et mort d’une bulle spéculative, tragédie en 4 actes je vous propose de comprendre les étapes d’une bulle spéculative, et pourquoi les bulles boursières finissent toujours par éclater.

Acte 1 : Phase cachée ou phase furtive :

Fw17-furtifDurant cette phase furtive les traders avisés ou des initiés, ceux que l’on appelle les insiders profitent de la débâcle sur les marchés financiers pour se positionner avant le mouvement de hausse en effectuant des achats à bon compte. Ce sont en général des experts, des gens du métier ou du milieu. Ils savent pourquoi le déséquilibre existe, ils en sont des témoins précoces. Les prix sont en hausse modérée et suivent une première pente. À l’inverse les médias main Stream continue à déplorer et à accentuer le sentiment de déprime sur le marché boursier, ce premier acte de la tragédie plante le décor avec la capitulation des derniers investisseurs particuliers capitulent tandis que les petits porteurs tels des moutons de Panurge se sont déjà retirés du marché sur les conseils peu avisés des médias de masse.

Acte 2 : Phase d’alerte ou la prise de conscience :

alerteL’acte 2 se présente comme la phase d’alerte, une prise de conscience d’un mouvement haussier de fond, durant cette étape le cours du marché boursier brise un seuil technique, conduisant à une nouvelle psychologie en validant un retournement de tendance à la hausse. C’est à ce moment que les investisseurs particuliers attentifs entrent sur le marché. L’appétit du risque grandit, ce qui se traduit par la matérialisation d’une deuxième pente sur les graphiques de cotations. L’acte 2 peut durer très longtemps, bien qu’il soit bien souvent plus court que l’acte un. Pour autant durant cette phase, bien que la hausse soit marquée, elle est souvent accompagnée de phase de correction marquant un recul temporaire des cours boursiers.

Acte 2 : Phase Mania ou exubérance irrationnelle

exubérance irrationnelleL’acte 3 précise la fin de cette tragédie en quatre actes C’est la phase de l’exubérance irrationnelle chère à l’ancien patron de la FED Alan Greenspan. En effet, les indices boursiers, les actions qui les composent, flambent et atteignent des records historiques, on assiste alors à une déconnexion totale entre économie réelle et marché boursier. C’est à ce moment que nos chers moutons de Panurge veulent à tout prix participer à la fête en se disant qu’ils vont être riches du jour au lendemain. Poussés par les experts reprenant en chœur dans les médias comme des perroquets les analyses des insiders. Alors que dans l’ombre, les grosses mains fourbissent leurs armes constatent que la meute est désormais prête à être tondue, alors que les traders avisés prudents encaissent leurs bénéfices durant cette phase. Durant la phase maniaque la pente du cours s’infléchit violemment. Cette phase est brève et intense.

Acte 4 : Phase de l’éclatement ou Krach boursier :

krach-boursierLa dernière phase est souvent rapide, et malgré les cygnes noirs avant-coureurs, la majorité des petits porteurs est encore dans le déni. L’éclatement de la bulle boursière se décompose ainsi, tout d’abord le marché actions consolide dans un premier temps car le consensus estime que c’est juste une baisse provisoire. Vient ensuite un léger rebond dépassant rarement le dernier sommet, un signal funeste présage l’imminence d’un retournement de tendance à la baisse. Puis subitement, un déluge s’abat sur les petits porteurs encore béatement positionner sur le marché, c’est le « krach qui peut » malgré cela, nos moutons de Panurge hésitent encore, se pensant plus fort que le marché. Durant la phase d’éclatement, la bulle explose souvent en plusieurs temps. Lors du premier coup de semonce, le marché tout comme il ne croyait pas à la bulle ne croit pas son explosion. Dans le jargon on parle de « consolidation de parcours » pour désigner une baisse au sein d’une tendance haussière de long terme.

Conclusion

Ces drames boursiers sont inhérents au système financier. Les gens n’obtiennent pas ce qu’ils veulent ou ce qu’ils attendent, mais ce qu’ils méritent. En tant que trader expérimenté, je pense que la bulle Internet n’a jamais vraiment été totalement purgée, et que bien au contraire pour éviter les faillites retentissantes, les décideurs financiers américains ont tout simplement regonflé une autre bulle, celle du crédit hypothécaire le tristement célèbre crédit subprime. Il semblerait que les efforts des banques centrales ont de nouveau poussé à la création d’une autre bulle, mais ça c’est une autre histoire qui donner lieu à une nouvelle tragédie.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

RELATED ITEMS
1 Commentaire
  1. Sovanna Sek

    12 avril 2015 at 18 h 57 min

    Bonjour Julie,

    Pour ceux qui ont de la bouteille, il n’est pas trop difficile de savoir quel est l’acte de la bulle spéculative.

    Néanmoins, le but n’est pas savoir quand ça va arriver mais comment se parer face à l’irréparable. Contrairement aux idées reçues, il y a des alternatives.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *