Pourquoi le mois d’octobre est habituellement baissier pour les actions ?

5670 vues 3 Commentaires

Krach d’octobre 1987, d’octobre 1929, d’octobre 2008, … Le mois d’octobre est décidément un mois où il ne fait pas bon investir et qui laisse fort souvent de marbre tout ceux qui ont acheté pendant l’été. Mais pourquoi le mois d’octobre est-il si dangereux pour les actions et les indices boursiers ?

Le mois d’octobre : un mois où les opérateurs commencent à boucler l’année en cours

Pour les opérateurs, l’année ne se termine pas au 31 décembre. C’est à partir d’octobre, quand les résultats trimestriels tombent, que les opérateurs se font une idée de la manière dont ils vont se placer pour l’année à suivre. Et ce sont ces changements de décisions qui font passer le mois d’octobre comme un passage de l’euphorie extrême au pessimisme aigu.

En général, on voit le mois d’octobre comme le début d’une pré-période annonçant ce qu’il va se passer pour l’année suivante. Par exemple, si les résultats ont été bons toute l’année, et qu’on s’aperçoit que pour le dernier trimestre, les résultats tombent ou chutent fortement, alors il y a fort à parier que l’année qui suit sera dans cette tendance de fond. Cela arrive sur les actions, mais de gros arbitrages peuvent également avoir lieu sur le Forex et sur les options vanille à échéance lointaine.

Les trois mois de retour à la réalité

La période octobre – décembre constitue une période de trois mois pendant lesquels les marchés se calent avec la réalité de l’économie réelle. C’est également les trois mois durant lesquels les opérateurs bouclent leurs opérations pour annoncer leurs résultats en décembre. D’ailleurs, quand on parle de décembre, on parle également du rallye de Noël qui a lieu chaque année vers la troisième semaine de décembre et qui dure jusque après les fêtes de nouvel an.

Aura-t-on un nouveau krach en 2016

Je ne pense pas à un krach, mais plutôt une correction baissière de 5/6% pour se caler avec la vérité économique. Les indicateurs économiques aux Etats-Unis semblent avoir bonne mine, la croissance reprend son chemin en Europe. Ne reste plus qu’à élucider certains mystères en Chine et au Japon, deux pays qui seront fortement observés dans les prochaines semaines. Notamment la Chine en raison de ses dettes galopantes qui atteignent presque 2 x son PIB.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. patrick

    12 octobre 2016 at 15 h 30 min

    Merci pour ces éclaircissements, c’est en effet une tradition plus ou moins suivie de subir un mini ou vrai Krach en octobre.

  2. christian

    14 octobre 2016 at 16 h 51 min

    Une correction de 5/6% ferait le bonheur de pas mal de monde, malheureusement j’ai bien peur que la prochaine correction sera plus salée

  3. Vania

    14 octobre 2016 at 17 h 07 min

    Si l’on suit l’indice large Value Line, alors on est obligé de reconnaitre que le comportement de fond du marché exprime des divergences notables. Ce qui induit une baisse de l’appétit pour le risque. Meme tendance sur le Russell 2000, l’unanimité indispensable pour tirer les marchés vers le haut est en train de se rompre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *