Pourquoi Michelin a des difficultés boursières, comment s’en sortir ?

648 vues 4 Commentaires

l_michelin-investissement-marche-mondial-production-pneus-accrue-2015Michelin est une entreprise française spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de pneumatique. Basée au cœur de l’auvergne à Clermont-Ferrand, elle fait partie des leaders mondiaux en matière de pneumatique. Cependant, comme beaucoup d’entreprises, elle n’échappe pas au climat de croissance faible hérité de la dernière crise financière. Le premier trimestre de l’année 2014 a vu son chiffre d’affaire baisser de 2,4% et être dans l’obligation de céder 3,99% de son titre. C’est d’ailleurs sa forte baisse qui déçoit l’indice CAC 40 et fragilise ainsi sa position en tant que composante. Pourquoi ces difficultés ? Quelles positions adopter pour que l’entreprise s’en sorte ? Telles sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre tout au long de cet article.

Pourquoi Michelin a des difficultés ?

Les difficultés que rencontrent le géant du pneumatique français ne datent pas d’aujourd’hui. En effet les banques comme Goldman Sachs et JP Morgan avaient senti venir le coup. C’est ainsi qu’en 2012 ces banques réévaluent leurs opinions de « neutre » à « vente » car trouvant que la politique menée par ses dirigeants n’était pas digne de confiance.  Et ceci bien que Moody’s considère que Michelin est dans une bonne logique grâce à sa position de leader et que l’entreprise était bien corrélée au PBI et aux renouvellements automobiles. C’est dire que les avis sont partagés. Cependant le montant élevé de son endettement qui est estimé à 206 millions d’euro fin 2011 reflète ses difficultés en tant que grande entreprise. De plus l’on note une faiblesse des capitaux propres estimés à hauteur de 8.101 milliards d’euros sur la même période.

Michelin-les-salaries-tourangeaux-manifestent-a-Clermont_referenceOutre ces indicateurs déterminants, Michelin a fait l’erreur de ne pas réagir aux mesures agressives de ses concurrents comme Goodyear et Bridgestone. En effet, l’entreprise a préféré jouer la carte de la prudence avec sa politique conservatrice qui lui avait plutôt bien réussi dans le passé. Depuis les choses ont changés et Michelin est aujourd’hui affecté par une évolution très négative de son taux de change. Ainsi le géant voit son chiffre d’affaire baisser de 2,4% et obligé de céder 3,99% de son titre. Ceci témoigne sans nul doute de la position inconfortable qu’occupe Michelin et qui pousse ses dirigeants à prendre des mesures strictes pour sa survie et son maintient à long terme.

Le plan de sortie de crise de Michelin

Ce bilan décevant présenté par Michelin oblige un plan de sortie de crise le plus rapidement possible. En effet, avec le cas emblématique de l’usine de Michelin de Joué lés Tours, les solutions sont les bienvenues. C’est dire que la fermeture de cette usine spécialisée dans les pneus pour poids lourd aurait pu mettre 730 personnes au chômage. C’est alors que le gouvernement français par souci d’éviter un drame social s’en remet au plan que propose Michelin pour sauver ces salariés. C’est un plan qui cherche à maintenir l’entreprise en activité tout en apportant quelques modifications. Pour se faire les dirigeants envisagent un mécanisme de fin de carrière. C’est à dire des retraites anticipées pour le tiers des travailleurs de cette usine. Pour les 480 salariés restants, l’entreprise propose le choix entre deux autres postes. Michelin envisage aussi de doper ses investissements à hauteur de 800 millions d’euro pour permettre à l’entreprise de se moderniser un peu. C’est un plan tout à fait ambitieux de la part de Michelin qui permettra sans nul doute d’éviter le licenciement de nombreux travailleurs. C’est d’ailleurs pour cette raison que le gouvernement n’entend pas sanctionner Michelin mais plutôt l’épauler dans sa logique de convalescence. En outre malgré le recul de son titre boursier, son volume d’activité reste solide et connait même une hausse de 3,4%. Ce qui permet à ses dirigeants d’espérer des lendemains meilleurs d’autant plus que le rebond entamé fin 2013 n’est pas remis en cause. Ajoutons à cela l’objectif de générer une trésorerie de 500 million d’euro atteint. Ce sont là des statistiques qui calment un peu les esprits concernant les difficultés que rencontre Michelin.

Arnaud Montebourg répond à la question du… par redressement-productif

VU DU CIEL INDRE ET LOIRE 37

En conclusion:

En réalité, Michelin malgré sa présence étendu et sa puissance incontesté qui lui vaut une place de leader dans son domaine reste une entreprise vulnérable. C’est une firme très endettée avec des difficultés réelles de maintient et de survie. Alors, ce plan de secours trouve réellement sa place dans cet environnement difficile avec un taux élevé de chômage en France. Un plan qui semble porter ses fruits, car la firme du bibendum commence a retrouver de l’attractivité pour les investisseurs institutionnels comme particuliers, il faudra donc garder un œil sur la progression du titre dans les prochains trimestres.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

4 Comments
  1. Julien

    23 mai 2014 at 15 h 24 min

    bonjour,
    Michelin est en crise mais je pense que l’entreprise survivra. Merci pour votre article.

  2. Arnaud

    23 mai 2014 at 15 h 30 min

    En effet le problème de cette entreprise c’est qu’elle n’a pas pu suivre la concurrence. elle a tout simplement continué de fonctionner à l’ancienne. Pour s’en sortir ce plan n’est pas suffisant car encore une fois le monde est en crise et les consommateurs n’ont plus un pouvoir d’achat élevé. A mon avis il faut que Michelin prend en compte ces facteurs. Merci

  3. paul

    23 mai 2014 at 15 h 35 min

    Franchement je trouve ce plan très intéressant. car le chômage est assez élevé comme ça. alors cette initiative est à saluer .Merci

  4. Andre

    23 mai 2014 at 15 h 54 min

    A lire votre article je me rend compte que Michelin est une entreprise qui a une capacité exceptionnelle de se relever après un coup. Pour moi les investisseurs n’ont rien a craindre elle est solide et dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *