Pourquoi la loi Sapin II est une atteinte aux droits de l’homme 

456 vues 4 Commentaires

Petit retour sur la loi qui semble se profiler à l’horizon pour les traders CFD et options binaires. Si vous avez suivi notre blog, vous devez certainement savoir que la loi Sapin II va interdire toute publicité pour les brokers CFD et options binaires, mais surtout, veut mettre un terme à cet investissement jugé « inutile à l’économie réelle et ruinant des milliers de particuliers ».

Sur le fond, je vois où Sapin veut en venir, mais sur la forme, il est complètement à côté de la plaque en plus d’enfreindre une des plus importantes composantes des droits de l’homme : celui de jouir de ses biens, de quelque manière que ce soit. Et l’interdiction (à terme) des CFD et des options binaires représente donc une atteinte à ce droit.

Pour le vrai problème, toujours aucune solution

Le truc, c’est que l’interdiction à terme des CFD et des options binaires aura en réalité très peu d’impact chez les brokers verreux. Ceux qui risquent d’en être impactés le plus, ce sont les brokers ayant leurs clients en France. Des brokers très probablement honnêtes qui vont payer le prix fort de ceux qui n’ont pas toujours été honnêtes ou qui en sont à la limite.

Quelque part, la loi Sapin ressemble bien plus à de la punition générale qu’à une vraie restriction censée protéger le particulier. Car ce qui est sûr, c’est que l’interdiction n’aura d’effet qu’en France, et qu’elle pourra être très facilement contournée par un VPN. Les brokers peu honnêtes, eux, pourront encore continuer à faire des victimes s’ils le veulent.

Durcir les régulations, mais laisser ceux qui rendent des comptes

Pourquoi les brokers n’ayant jamais reçu de plainte de la part de clients devraient donc être aussi pénalisés qu’un broker qui n’a jamais été honnête. Je veux bien qu’on durcisse les régulations, mais il faut laisser ceux qui rendent des comptes et qui s’engagent à être transparents auprès de l’AMF !

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

4 Comments
  1. William

    22 août 2016 at 16 h 27 min

    L’on est plus à cela près, les gouvernements empiètent de plus en plus sur les libertés fondamentales. Souvent avec des législations qui ne règlent pas le problème pour autant.

  2. Sacha

    22 août 2016 at 16 h 32 min

    Tout a fait d’accord c’est une habitude pour les gouvernements de jeter le bébé avec l’eau du bain. Les efforts de la régulation sont bien plus effectifs pour lutter contre les arnaqueurs.

  3. patrick

    23 août 2016 at 16 h 46 min

    En revanche les ministres des finances européens ne parlent pas de la régulation des banques, sujet autrement plus explosif vu les montants en jeu…

    • Quentin

      24 août 2016 at 2 h 13 min

      oui et notamment les warrants et les turbos qui ont de forts effets de levier en plus de ne pas etre transparents du tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *