Qu’est-ce que le cérium et à quoi sert cette terre rare ?

cerium image

cerium imageLe cérium est un métal de couleur gris argent appartenant au groupe des terres rares, c’est le lanthanide le plus abondant sur terre bien plus que le cuivre et quatre fois plus que l’argent. Il est extrait à partir de minerais tel que la monazite et la bastnaé­site, cet oxyde de terre rare est obtenu selon différents procédés. Le cérium non séparé et le cérium séparé, le premier s’obtient à partir de bastnaé­site, le second à partir de monazite. Le cérium fut utilisé pour la première fois à la fin du XIXe siècle dans les manchons de coton pour les lampadaires à gaz, ce procédé est toujours utilisé de nos jours pour l’éclairage au gaz des campings. D’autres utilisations plus récente du cérium vont des pierres à briquet (misch­mé­tal un alliage), le polissage de précision des verres, tels que les écrans LCD, les lunettes de soleil ou encore le wafers de silicium. L’industrie automobile utilise aussi le cérium pour les pots catalytiques. Enfin le cérium de par ses propriétés luminescentes est aussi utilisé comme revêtement lumi­no­pho­re pour les lampes à basse consommation.

L’État du marché mondial et source d’approvisionnement du cérium


La production de cérium est largement dominée par la République Populaire de Chine qui alimente près de 97 % du marché mondial des oxydes de terre rare. La Chine détient aussi les plus grandes réserves avec près de 35 % des gisements connus dans le monde, alors qu’en 2010 les exportations étaient évaluées à environ 135 000 t par an, auxquelles il faut ajouter 10 à 15 000 t échangées sur le marché noir. Fin 2011 la Chine a réduit de façon drastique ses exportations de 70 %, les cours ont littéralement explosé avec une multiplication par 12 du prix de terres rares comme le dysprosium. Aujourd’hui l’Europe, les États-Unis et le Japon lancent de nombreux programmes afin d’échapper au monopole chinois, notamment les Américains qui tentent de relancer leur production dans des mines qui étaient jusque-là abandonnés à travers la société minière MolyCorp. Les Européens pour leur part prospectent, avec la France en tête dans les fonds sous-marins de Polynésie et multiplient les mesures pour la création d’une filière recyclage, le Japon pour sa part investit dans des pays comme le Vietnam pour mettre sur pied des usines d’extraction et de raffinage de terres rares. Comme nous venons de le voir la situation est tendue, car toute l’industrie technologique ne peut se passer d’oxydes de terres rares.

Un trader particulier peut-il gagner de l’argent en tradant le cérium et les terres rares ?

Je ne vous cache pas qu’il n’est pas évident pour un trader particulier de gagner de l’argent en spéculant sur les terres rares et particulièrement le cérium, bien que celui-ci soit plus abondant que le cuivre ou même l’argent tant le marché est confidentiel. La solution la plus simple pour profiter du dynamisme futur des terres rares consiste à placer son argent dans des ETF ou un tracker (REMX) qui va répliquer les cours du marché des terres rares. Pour suivre les évolutions du marché, un outil intéressant reste l’indice des terres rares le MMI. Il est aussi possible d’investir facilement dans un fonds de placement spécialisé dans les métaux stratégiques comme la sicav Orion Terres Rares et Ressources Stratégies. Pour les plus fortunés et téméraires d’entre vous le courtier GlobalMetalBroker permettra d’acheter physiquement des terres rares, d’assurer le stockage de la matière première ainsi que sa revente.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.