Les terres rares un marché confidentiel et méconnu du grand public

échantillon terre rare

échantillon terre rare

Avant de répondre à la question des bénéfices pouvant être engrangés en investissant sur les terres rares, je tiens à vous rappeler la situation sur ce marché méconnu du grand public. Les terres rares sont aussi appelées métaux stratégique pour la simple et bonne raison qu’il n’existe aucun moyen de les remplacer dans les nouveaux secteurs technologiques. En effet les Smartphones les écrans plats et surtout les technologies vertes comme les ampoules LED, l’énergie solaire ou les éoliennes ou encore les voitures hybrides ne peuvent se passer de ces métaux extraits des terres rares. La situation pour les industriels occidentaux est critique, car le plus gros exportateur de terres rares reste la Chine qui produit à elle seule près de 97 % des besoins mondiaux. Cette situation de monopole est à l’origine d’une crise sans précédent, lorsque la Chine a décidé de réduire ses exportations vers les autres pays en 2010, et en décrétant un embargo vers le Japon. Cette annonce unilatérale a fait littéralement exploser le prix des métaux stratégiques comme le néodyme qui aura vu son prix quadrupler en l’espace de quelques semaines.

La mainmise de la Chine sur le marché mondial des terres rares

Cette situation de vulnérabilité a fait prendre conscience à l’Occident de la nécessité de trouver d’autres moyens d’approvisionnement. De nombreuses mines notamment en Amérique du Nord ont donc été remises en état afin de relancer la production des terres rares. La société américaine MolyCorp a donc relancé sa mine de Mountain Pass dans le désert californien avec pour objectif 40 000 t de métaux rares dans les 10 prochaines années. Le Canada, l’Afrique du Sud, l’Australie et la Malaisie ont suivi la tendance et se lancent à leur tour dans la prospection de nouvelles zones et la remise en production de leurs mines. Subsiste un problème de taille pour tous les pays, en effet la purification des minerais extraits est extrêmement polluante puisque ces terres rares souvent accompagnées de minerai radioactif, ce qui pose le problème du stockage et de l’élimination de ces déchets radioactifs. La Chine étant beaucoup plus accommodante avec les normes environnementales, il devient alors difficile pour les pays développés de maintenir une filière rentable tout en respectant la pression écologique grandissante dans ces pays.

carte métaux rares

Les bénéfices record des métaux stratégiques, feu de paille ou vraie tendance de fond ?

Le petit exposé que je viens de vous faire sur la situation globale des terres rares souligne qu’il subsistera pendant de nombreuses années encore, d’un fort niveau de stress sur ces matières stratégiques. Ce qui les désigne comme d’excellents véhicules d’investissement. Les traders ayant pu s’approvisionner en terres rares telles que le dysprosium ont pu engranger 90 % de bénéfices, et près de 250 % de bénéfices pour le lutécium. Les investisseurs ayant misé cette année sur de belles petites sociétés minières possédant des gisements en terres rares lourdes ont pu faire des bénéfices phénoménaux de 250 à 900 % en quelques mois, alors que l’extraction n’est prévue à partir de 2014. Comme je viens de vous le montrer, investir sur les terres rares est un excellent filon à condition de prendre le temps de bien s’informer dans le cas des compagnies minières sur la teneur de leur sous-sol et du mix de terres rares contenus dans leur gisement.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.