Où se trouvent les minerais de bastnaésite et de monazite ?

Les principaux minerais dont on extrait les terres rares sont la bastnaésite et la monazite. La monazite est extrait de fable bordant les plages il est particulièrement abondant en Australie en Malaisie en Inde et au Brésil. C’est le minerai le plus abondant on peut en extraire du thorium. La bastnaésite déterminerait fortement charger en terre cériques il permet l’extraction de la plupart des lanthanides comme le cérium, le Praséodyme ou encore le néodyme ou l’europium, les États-Unis et la Chine disposent des plus grandes réserves de ce minerai à ce jour. Les oxydes de terres rares peuvent aussi être extraits d’autres minerais tels que la xénotime ou la loparite, ou encore l’apatite que l’on trouve en Russie, ou dans les argiles ioniques en Chine.

Des minerais à très haute valeur ajoutée pour l’économie high-tech

À l’heure actuelle 34 pays disposent de gisements de terres rares prouvés, la production mondiale est concentrée en république populaire de Chine qui à elle seule a mis sur le marché officiel en 2010 125 000 t, les estimations sur le marché noir sont de l’ordre de 15 à 20 000 t, vient ensuite l’Inde avec 7500 t, la Russie avec 2000 t, les USA avec 1700 t, le Brésil avec 150 t et la Malaisie avec 380 t. La plupart des gisements chinois se trouvent en Mongolie intérieure avec notamment le plus grand gisement mondial de Bayan Obo avec de forte teneur en minerai de bastnaésite et de monazite. Ce gisement assure à lui seul près de 55 % de la production chinoise, vient ensuite la province du Sichuan qui assure 35 % de la production à travers ses réserves d’argile ionique.

Quelle utilisation pour les oxydes terres rares obtenus à partir de ces minerais

Les oxydes de terres rares sont largement utilisées dans les nouvelles technologies et dans des domaines très variés, elles servent à la fabrication des diodes électroluminescentes, aux écrans plasma et écrans de téléphone mobile ou LCD, ainsi que dans l’imagerie médicale. On s’en sert comme catalyseur pour craquer le pétrole afin de le transformer en essence, ou comme additif au gasoil afin de réduire les particules et la fumée noire d’échappement. On les retrouve aussi dans la fabrication des aimants pour les éoliennes, le polissage du verre pour les panneaux photovoltaïques ou encore dans les batteries des véhicules hybrides ou encore les pots catalytiques. Le cérium sert aussi à fabriquer des lunettes de soleil.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.