Les indices boursiers racontent-ils toute l’histoire ?

491 vues 2 Commentaires

indicesSi vous lisez régulièrement les lignes de ce blog, vous savez à quel point j’estime que les marchés financiers sont sous influence, et qu’il y a peu de place pour le raisonnement et la logique dans l’investissement boursier. La grande majorité des analystes et intermédiaires ont perdu leurs repères et leur esprit critique, aveuglés il est vrai par les bonus faramineux versés grâce aux performances ahurissantes des actifs boursiers. C’est oublier que les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel, et qu’il est dangereux de croire sur parole les banquiers centraux ayant promis qu’il ferait tout ce qu’il est nécessaire de faire pour ne jamais laisser tomber le marché. Je vous propose dans cet article intitulé les indices boursiers racontent-ils toute l’histoire ? de faire la lumière sur les possibilités de hausse du marché, le niveau d’appétit du risque, ainsi que les indicateurs capables d’alerter sur un retournement de tendance. Les exemples dans l’histoire de la bourse démontrent que de tel retournement de tendance ont plus de probabilité de se produire lorsque les records sont battus, et que les marchés sont en lévitation plus de sept ans d’affilée. La bourse répond à des cycles, l’on se souviendra qu’en 2000, malgré l’action des autorités, les grandes vedettes du Nasdaq ont été jusqu’à perdre plus de 90% de capitalisation. Ce qui se passe en Chine, ou les autorités emploient tous les moyens, même non conventionnelles pour stopper la dégringolade devrait faire réfléchir.

La valeur fondamentale mesure l’intérêt intrinsèque de l’investissement.

Ruletka - Kasyno - HazardPour un investisseur être capable de calculer le plus précisément possible la valeur d’un titre, n’a pas de prix, c’est une condition sine qua non pour gagner en bourse. Les traders ayant du succès savent pertinemment que la valeur d’un actif boursier est constituée de deux critères. Pour donner une image on peut estimer que la valeur d’un actif financier côté en bourse et la somme de sa valeur fondamentale et ce que j’appelle la valeur ticket de loto. La possibilité de détenir un billet de loterie, en termes boursiers correspond à une option sur un écart de cours possible. Le rendement réel, correspond à l’investissement dans la valeur fondamentale de l’actif, tandis que le rendement du billet de loterie vient du casino, c’est à dire des autres traders. La valeur du billet de loterie, bon de droit à écart de cours, mesure l’appétit pour le jeu, ce que les experts financiers appellent pudiquement l’appétit pour le risque. Sans prendre cette formule trop au sérieux, cela permet de mieux appréhender comment les analystes financiers classent la qualité et les possibilités des valorisations boursières.

Un niveau d’appétit pour le risque en phase de ralentissement

Les indices boursiers racontent-ils toute l’histoirePour être capable de mesurer objectivement le niveau d’appétit pour le risque du marché actuel, il faut être capable d’avoir une vue d’ensemble afin de synthétiser l’intérêt des intermédiaires financiers. Dès lors une forte tendance à la hausse indique que l’appétit pour le risque est insatiable et excessif, poussant les investisseurs à acheter tout et n’importe quoi sans se soucier des fondamentaux. Ce phénomène de vague emporte tout sur son passage, comme on a pu le constater sur les principaux indices boursiers ayant tous flambés depuis la crise de 2008, ainsi la plupart d’entre eux sont aujourd’hui à des niveaux records. En revanche lorsque l’appétit pour le risque se réduit ou même disparaît alors la hausse ne se fait que sur certains actifs, le marché devient sélectif. Avec comme corollaire des spreads qui commence à diverger, les investisseurs délaissant les actifs les plus risquées, concentrant leurs acquisitions sur les produits boursiers offrants le meilleur couple risque/récompense. Les indices retraçant le comportement du High Yield ont décroché mi-avril. Le meilleur moyen de suivre les marchés consiste à porter son attention sur l’extension de la hausse, sur son unanimité ou non. Si une poignée de titres en vue fait monter les indices alors que la majorité ne fait rien ou est baissière, alors il y a lieu de devenir plus prudent.

Conclusion

Il existe un ETF du high yield, le Barclays High Yield Bond ETF, JNK s’est un excellent indicateur de la santé du marché des assets à risque, il permet de gratter sous la surface des indices boursiers. Lorsque la Fed a évoqué la fin du QE3 celui-ci a lourdement chuté avant de se reprendre lorsque celui-ci a été reporté. Avec un plus haut à l’été 2014 de 42 points, il se situe dorénavant à 37,90. Lorsque celui-ci cassera son support le plus bas, alors on assistera au début de la fin, et un vrai bain de sang sur les marchés.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

RELATED ITEMS
2 Comments
  1. François

    27 juillet 2015 at 17 h 37 min

    Quoi qu’on en dise, les indices sont un excellent moyen d’investir, est en réalité peu de gérants de fonds sont capables de les battre régulièrement sur la durée, à condition toutefois d’avoir un horizon d’investissement à long terme, en appliquant le bon vieux proverbe acheter au plus bas vendre au plus haut.

  2. michael

    27 juillet 2015 at 17 h 47 min

    Les indices boursiers élargit tendance à déformer la réalité de l’économie, en revanche en regardant de plus près notamment avec les indices sectoriels, il est possible de se faire une idée plus précise de la santé économique d’un secteur ou d’un pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *