Les algorithmes de trading sont-ils vraiment fiables ?

4362 vues 3 Commentaires

2893Tout le monde sait aujourd’hui que dans le monde du trading, de moins en moins d’êtres humains sont présents derrière les machines. Et à vrai dire, j’irai même bien plus loin en vous disant que le marché dans lequel vous tradez manuellement, avec votre psychologie et vos défauts tout à fait humains sont désormais sous contrôle des machines, qui elles sont plus rapides, n’ont aucun biais, et qui font bêtement et simplement ce qu’on ordonne de faire.

Derrière ce marché de plus en plus informatisé, algorithmé, on est en droit de se demander si les algorithmes de trading sont vraiment fiables et quels sont les potentiels dangers que l’on peut rencontrer avec ces techniques de trading de plus en plus rapides.

Une différence entre l’algorithme de trading & le HFT

Avant de s’enflammer et de dire que seuls les HFT ont des algorithmes de trading, sachez qu’il existe également des particuliers ou des banques qui créent des algorithmes de trading a but d’investissement ou de trading pour faire du profit. Les algorithmes peuvent être bien plus puissants que les êtres humains dans le sens où le profit de celui-ci ne sera pas entâché de problèmes ou biais psychologiques. Le bon trader, c’est un trader qui sait gérer ses émotions devant un gain ou une perte, et les algorithmes sont sur le plan psychologique absolument parfaits. On leur donne un plan, et ils exécutent au pip près ce qu’on leur demande de faire.

Ce petit documentaire de cash investigation vous explique de quoi sont vraiment capables les algorithmes de trading.

L’algorithme des particuliers

HFT exclus, nous avons donc les algorithmes des particuliers. Comment procèdent-ils ?

Tout d’abord, il existe deux outils que je trouve nécessaires à l’élaboration d’une stratégie automatique : soit Metatrader4 ou Metatrader5 avec son Meta Editor qui permet de créer des stratégies pour ceux qui connaîssent le langage informatique C++, soit Pro Real Time qui a aussi un logiciel de créations de stratégie. Il me semble que celui de Pro Real Time est plus facilement manipulable que Metatrader car le langage est simplifié et paramétrable (il me semble, car je n’en suis pas sûr !)

Toujours est-il que si vous ne savez pas les langages C++ ou autres, il vous est toujours possible de payer une personne qui s’est spécialisée dans les algorithmes de trading pour pouvoir vous aider à coder l’EA (expert advisor) qui tradera « pour vous ». Selon la difficulté du codage, on a des prix allant de 300 à 2000€ pour une stratégie complète.

Les HFT (high frequency trading)

Ces algorithmes n’ont pas vocation à faire du profit sur un trade, mais plutôt à faire du profit par la vitesse. L’idée, c’est d’acheter avant tout le monde, et de refourguer le titre 1 centime plus haut, tout en répétant l’opération des milliers et des milliers de fois.

Je ne suis pas adepte de ce genre de trading car du coup, la liquidité d’un titre est complètement faussée par ces machines qui ne donnent rien à la société ni à l’économie réelle.

Le HFT sert juste à faire du bruit là où il ne devrait pas en avoir, et cela amène à d’énormes bourdes sur certains titres ou carrément même, des indices boursiers.

Les déboires des algorithmes, leurs dangers

Le danger réside justement dans le fait que ces algorithmes sont incapables de s’arrêter. Souvent, ce sont des stratégies simples, qui se contentent d’être exécutées selon les aléas du marché. Mais quand le marché est en ébullition et que les cours commencent à faire n’importe quoi, bien souvent les algorithmes de trading se mettent à « paniquer » en créant un cercle vicieux. Ils vendent, donc je vend, puis comme ça vend, les ventes continuent, les algorithmes continuent la tendance et vendent… et on a un krach !

Deux évènements récents sont des oeuvres des algorithmes : le 6 mai 2010 et le 24 août 2015. Où pendant ces journées là, le cours du S&P décale de 10% sur une journée. Bien souvent, il faut court-circuiter le système pour que le krach soit enrayé et qu’on reparte à la hausse.

A long terme, ces algorithmes devront être régulés

Pour l’instant, ni la CBOE ni la CME n’ont encore fait d’énormes régulations pour ce genre d’algorithme à haute vitesse qui mènent souvent à la panique. Je pense notamment à la taxation des transactions financières pour les durées inférieures à 1 minutes, histoire de redonner au marché ce qu’il devrait être : un marché dans lequel on peut avoir confiance, et où l’humain peut encore avoir un peu de contrôle sur les machines.

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. thomas

    9 octobre 2015 at 16 h 57 min

    Est il réellement possible de créer un programmer un système de trading automatique meme en ayant de solides connaissances en langage C ?

  2. Alain

    9 octobre 2015 at 17 h 08 min

    Le THF est une technologie immature, donc il va falloir essuyer les platres quelques temps encore, pour nous investisseurs particuliers ca nous laisse peu de chance de tirer notre épingle du « jeu »

  3. daniel

    9 octobre 2015 at 17 h 18 min

    @Alain, le THF engendre un surcout plus ou moins important sur chaque transaction comme c’est expliqué dans l’article, il n’y pas de manipulation de cours, donc on peut toujours boursicoter et faire des gains, meme si on n’est pas armés de superordinateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *