Pourquoi les 50 milliards d’euros d’économies ne suffiront pas ?

428 vues 8 Commentaires

capture-ecran-zap-actu-18-avril-2014-1563581-616x380Après la suggestion du président du MEDEF Pierre GATTAZ pour des salaires en dessous du SMIC, c’est au tour du numéro deux Manuels Valls de présenter son fameux plan d’économie de 50 milliards d’euro. En effet ce plan vient réaliser les ambitions du président français François HOLLANDE qui avait annoncé en janvier son souhait de réduire la dépense publique à hauteur de 50 milliards d’euro d’ici 2017. C’est un plan qui vise à freiner la croissance des dépenses par rapport à une évolution tendancielle causée par le vieillissement de la population et la revalorisation mécanique des prestations sociales estimés à hauteur de 20 milliards par an. C’est ainsi dire un plan de redressement du pays sur une durée plus ou moins acceptable. Cependant le montent nécessaire et la stratégie employés par le gouvernement de Valls restent le point de divergence entre politiciens et économistes. C’est ainsi que dans cet article nous mettrons en exergue le but et la stratégie de ce plan, ses conséquences avant de  terminer par les alternatives que proposent les politiciens. Le Soir BFM: Vote du plan d’économies de 50… par BFMTV

Objectifs visés par le plan d’économie de 50 milliards d’euro

Le plan d’économie de 50milliards d’euro présenté le 23 avril passé au conseille des ministres par le premier ministre français Manuel Valls a pour but de réduire le déficit public à 1,2% à l’horizon 2017.c’est un programme de stabilité soutenu par un pacte de responsabilité et de solidarité. Pour François HOLLANDE ce sont des efforts justes car ils seront collectifs et reparties de façon tout à fait équitables. Ainsi ce plan d’économie de 50milliards d’euro  sur la dépense publique touchera aussi bien l’État que la sécurité sociale et les collectivités sociales. L’État devra se priver de 18 milliards, la santé de 10 milliards,  les collectivités sociales de 11 milliards et les prestations familiales et la retraite elles de 11milliards aussi pour donner les 50milliards destiné à ce plan.

Les risques et le prix a payer pour ce plan

didier-migaud-cour-des-comptes-MAXPPP-930620_scalewidth_630Pour l’autorité politique ce plan aura un impact significatif sur la croissance du pays. En effet, ils projettent  d’atteindre un taux de croissance de 1,7% en 2015 et de 2% en 2016 et 2017 car les rentrées fiscales sont parfaitement corrélées au rythme de l’activité. Cependant ces estimations sont fortement critiquées par les économistes comme Patrick ARTUS et Didier MIGAUD pour qui le potentiel de croissance du pays est limité au alentour de 1,3%. Donc pour eux cette croissance est tout simplement irréalisable. En outre, ce plan entend par  pacte de responsabilité et de solidarité l’allégement des prélèvements des entreprises pour doper la croissance et la baisse des cotisations des ménages les plus modestes. Mais tous cela à quel prix ? C’est une question que se pose tout français averti. Bien sur tous ce fardeau sera porté par la classe moyen qui verra 14 millions de français privés de leurs retraites jusqu’à 2015 et une baisse considérable de nouveaux emplois.

Quelles alternatives au plan du Premier Ministre M.Valls

50-milliards-d-euros-plan-Manuel-Valls-Assemblee_pics_809Le plan d’économie de Manuel Valls n’a pas séduit beaucoup de monde. Au contraire c’est une vague d’alternatives qui vient s’inviter au débat. C’est ainsi que nous avons des propositions venant surtout des politiciens. Pour Gilles Carrez, président de l’UMP cité par le Figaro, 50 milliards n’est pas suffisant. Selon lui, il faudra  70 à 80 milliards d’économies. Contrairement au gouvernement qui compte geler les retraites, Carrez propose de réformer les régimes spéciaux en  mettant fin à la retraite anticipé. C’est  dans cette même logique que va se placer les députés de l’UDI. Pour eux aussi la somme de 50 milliards ne fera pas l’affaire. Il faut 80 milliards qui seront issus d’une reforme structurelle. C’est à dire une allocation sociale unique et un retour aux 39 heurs dans la fonction publique. Contrairement à  ces deux tendance favorable à une revalorisation de ce plan, nous avons les députés socialistes pour qui ce plan est tout simplement dangereux et devrait être réduit à 28 milliard d’euro. En définitive le plan d’économie de 50 milliards d’euro pour la réduction de la dépense publique est un plan fortement controversé. Les avis sont partagés d’une part sur son insuffisance et de l’autre part sur son aspect dangereux pour le maintien de la cohésion sociale.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

8 Comments
  1. Paul

    19 mai 2014 at 19 h 19 min

    Réduire le déficit public à 1,2% d’ici à 2017! je pense que ce n’est pas possible. La période est trop courte, 3ans! Le plan de Manuel Valls est vraiment utopique. 50 milliards ne serviront à rien.

  2. Marcel

    19 mai 2014 at 19 h 27 min

    Moi au contraire je pense que le plan d’économie de Manuel Valls est réalisable. Il était temps que l’Etat Français arrête ses dépenses faramineuses pour se concentrer aux choses sérieuses. Si on veut arriver à cet objectif, les français devront se serrer les coudes à leur tour.

  3. Simon

    19 mai 2014 at 19 h 45 min

    14 millions de français privés de leurs retraites jusqu’en 2015 ! C’est un plan d’austérité. Avec ce plan de Manuel Valls c’est la population qui risque d’en pâtir. Je préfère qu’on prolonge l’âge de départ à la retraite au lieu de geler les pensions.

  4. Franck

    19 mai 2014 at 21 h 23 min

    bonjour,
    Très intéressant article.ça me donne vraiment une idée de qu’attend les français. merci pour votre article.

  5. Michel

    20 mai 2014 at 15 h 56 min

    c’est un article tout à fait intéressant du moment ou l’espoir est permis et que 2017 sera sans nul doute meilleur. alors ils faut appliquer ce pacte de solidarité.

  6. Claude

    20 mai 2014 at 16 h 02 min

    Moi personnellement je pense que ce plan va beaucoup aider les entreprises avec l’allégement des charges. Contrairement les ménages seront les plus toucher.Mais c’est un prix à payer pour que ce plan marche.

  7. Simon

    20 mai 2014 at 16 h 25 min

    Oui Michel, l’espoir serait bien permis, pour 2017, si le plan de Manuel Valls n’envisageait pas de faire participer les vieillards. Sinon merci Julie pour cet article qui nous ouvre bien l’œil !

  8. Samuel

    20 mai 2014 at 16 h 33 min

    Je préfère la proposition de Carrez et des députés de l’UDI qui s’opposent à la retraite anticipé. Je trouve que 50milliards c’est bien peu pour remettre sur pied notre triste économie d’ici 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *