Le rôle des agences de notation ; Fitch Ratings, Moody’s, Standard and Poor’s

717 vues 2 Commentaires

Le rôle des agences de notationFitch Ratings, Moody’s et Standard and Poor’s sont les « Big Three », ces noms sont bien connus des investisseurs, les références à ces sociétés dans les actualités économiques sont nombreuses, car ce sont les leaders mondiales de la notation financière. À elles seules, les trois agences de notation font trembler les États. Leur influence sur les marchés et la vie des entreprises est considérable mais quel est leur rôle exact et pourquoi ont-elles tant de pouvoir ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article intitulé «Le rôle des agences de notation ; Fitch Ratings, Moody’s, Standard and Poor’s ». Ces 3 agences de notation financière sont expertes dans le « rating » un terme anglo-saxon, en français l’on dirait plutôt la « qualité de la signature ». Leur rôle est d’évaluer le risque de solvabilité d’emprunteurs pouvant être des entreprises privées ou publiques, des États, des collectivités locales comme les départements ou les régions, des communes. Sur le marché de la dette occidentale, ces trois agences règnent en maîtres incontestés. De nombreux projets concurrents ont été élaborés pour offrir une alternative aux trois grandes agences de notation, aucun n’a réellement convaincu. Il semblerait qu’une nouvelle tentative menée par la Russie et la Chine devrait toutefois déboucher sur la toute première agence de notation issue des BRICS, en partenariat avec une petite agence américaine.

Leur proximité avec les banques d’affaires pointée du doigt

agence_de_notationComme nous venons de le voir, les agences de notation ont pour tâche, selon leur système de notation d’évaluer et de communiquer en toute indépendance le risque de faillite ou de non remboursement d’un acteur économique émettant des titres de dette, comme des obligations. En clair, elles informent les investisseurs du risque qu’ils courent s’ils prêtent à telle société ou à tel État. Les soupçons de partialité et de conflits d’intérêt, notamment à cause de leur mode de financement et leur proximité avec les grandes banques d’investissements ont conduit à différents procès. Ainsi Outre-Atlantique l’agence Standard and Poor’s, est poursuivie en justice par le gouvernement pour avoir induit les investisseurs en erreur en 2008, conduisant à la crise des subprimes. Dans ce procès ci comme c’est souvent le cas l’agence incriminée préfère négocier plutôt que de s’exposer à une amende record susceptible de la conduire à la cessation d’activité. Pour éviter d’en arriver là en Europe, les agences auront désormais plus d’entrain à suivre les recommandations des autorités de surveillance des marchés comme l’AMF en France.

Les systèmes de notation des obligations et emprunts

agences-de-notationLa note émise par l’agence, est le reflet du risque de faillite d’une entreprise ou d’un État, celle-ci a pris toutefois une très grande importance pour les valeurs notées et les investisseurs. Aussi bien pour les entreprises que les États, une note dégradée est synonymes de hausse des taux d’intérêt. Alourdissant ainsi le service de la dette, les investisseurs surtout institutionnels doivent quant à eux parfois revendre certains titres de dette pour respecter des réglementations internes ou financières. Le gérant d’un portefeuille obligataire devra ainsi respecter un équilibre subtil entre des titres risqués et moins risqués. Si une partie de ses titres, comme des obligations grecques, par exemple, est dégradée, il devra s’en séparer pour que son portefeuille ne devienne trop risqué. Le système de notation est propre à chaque agence de notation financière. Ainsi, les notes sont classées de A à D avec des niveaux intermédiaires. Ainsi, la meilleure note est AAA, puis ensuite AA puis A chez Standard and Poor’s, ou chez Moody’s et Fitch’s Aa, A, etc. Pour les notations intermédiaires afin de fournir plus de finesse les agences de notations utilisent aussi les signes + et – ou encore 1 et 2, ce qui donne par exemple AA+, A-, Aa2, etc. Ces différentes notations peuvent être scindées en deux grandes familles : la catégorie « Investissement » ou « High Grade » contenant les notes comprises de AAA à BBB, la catégorie dite « spéculative » pour les notes inférieures. Les agences de notations de ne contentent pas seulement de fournir des notes, elles sont assortie d’une orientation de la l’évolution supposée de la qualité de l’emprunteur. Le système d’attribution des notes se fait de façon collégiale par les analystes de l’agence en question, après un travail d’analyse des chiffres.

Conclusion

Il est important de rappeler ce que sont et ne sont pas que les notations attribuées et quel est le rôle des agences de notation. Les agences rappellent d’ailleurs souvent qu’il ne s’agit d’une opinion, de l’estimation du risque de solvabilité à un instant donné et mesuré de manière statistique. Il ne s’agit nullement d’une recommandation d’acheter ou de vendre un titre ou une action d’une entreprise.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

2 Comments
  1. Alain

    13 juin 2015 at 16 h 30 min

    Fitch Rating vient de reconduire la note de la France en AA et les autres agence ) AA1, le AA+ est pas pour demain à mon humble avis, mais sait on jamais avec l’embellie économique

  2. Fabrice

    13 juin 2015 at 16 h 48 min

    Avec un tel déficit et une dette dépassant les 2000 milliards d’euro, on a de la chance d’avoir encore la deuxième meilleur note, le AA+ est pas tres crédible quand on est endetté à 100% et plus de 4% par an de déficit public, si les taux continuent a monter ca va etre douloureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *