Le Pull Back à court terme

1248 vues 5 Commentaires

Pullback-throwback-inverseLe Pull Back est une figure d’analyse technique qui correspond à un moment de pseudo retournement. C’est un moment dangereux, dans lequel malheureusement de nombreux traders particuliers ou débutants se font piéger, en effet durant cette période de temps plus ou moins brève, les traders professionnels n’ayant pas totalement été dégagé des marchés, en profitent pour solder leur dernière position en se défaussant sur des valeurs dont la chute est inexorable. Les analystes techniques et adeptes du chartisme décrivent cette figure ainsi : lorsque le cours d’une valeur boursière corrige fortement, alors que certains opérateurs estiment que la correction est quasiment terminée, les investisseurs débutants de maîtrisant pas l’analyse technique, donc dans l’incapacité de calculer les objectifs de baisse. Ces traders débutants se repositionnent sur un actif effectuant un léger rebond de type Pull Back, c’est à ce moment précis que les traders professionnels souvent à l’origine de ce mouvement de baisse, ou les particuliers ayant une bonne expérience capable de détecter la manipulation, vendent leur position ce qui a pour effet de faire replonger les cours de nouveau.

Les droites de tendance dans le Pull Back à court terme

droites-tendances-Comme nous venons de le voir la figure chartiste Pull Back est largement utilisée par les professionnels de l’analyse technique pour qualifier le retour possible sur un cours qui vient d’être franchi à la hausse ou à la baisse. Ainsi lorsqu’un actif franchit une résistance par exemple à 70 €, pour atteindre 72 €, le pull Back indique qu’il y a de fortes chances que le cours redescende à 70 €, afin de tester cette résistance qui suite à son percement se transforme désormais aux nouveaux supports de cours. Inversement, lorsqu’un actif casse son support à 69 €, et descend à 68,5 euros, alors, le pull back devrait alors se matérialiser par le test des 9 euros qui correspondent à une nouvelle résistance. Afin de pouvoir déterminer les zones de Pull Back, tous les chartistes s’appuient sur le traçage des droites de tendances, ainsi une tendance haussière peut être détectée par une droite de support et la droite de résistance indique une tendance baissière. Les anglo-saxons parlent alors de bullish support ou de bearish resistance. Ces deux droites matérialisant une résistance ou un support horizontal sont ce que l’on appelle le trading range. Ainsi, ces droites de tendances représentent des seuils majeurs permettent aux marchés de faire une pause technique après une phase d’accélération ou de baisse, pour les traders expérimentés, cela constitue d’excellents points d’entrée ou de renforcement de leurs positions.

L’étude des droites de tendances pour détecter un Pull Back

Pour éviter de se faire piéger par un Pull Back, il est indispensable de savoir comment juger de la pertinence d’une tendance. Afin de comprendre comment juger de l’importance ou non que l’on doit accorder à une droite de tendance, le trader doit s’appuyer sur divers facteurs. Tout d’abord, il devra prendre en compte l’angle de la pente, car celle-ci traduit la force du marché et donc de la tendance sous-jacente, ainsi plus cette droite est accentuée plus fort et la tendance. Le trader adepte de l’analyse technique devra aussi prendre en compte la durée des droites de tendances, ainsi plus la droite de soutien ou de résistance se prolonge dans le temps, ce qui se matérialise par une grande longueur de droite, plus la tendance est pertinente. Enfin il faudra aussi prendre en compte les points d’appui ou de résistance, en effet plus la ligne de tendance est testée, plus celle-ci est pertinente et difficile à transpercer. Il est couramment admis que lorsque les cours ont testés au minimum trois fois une droite de tendance alors celle-ci est considérée comme étant significative. L’intérêt d’identifier des tendances est de se positionner dans le sens de la tendance, c’est-à-dire, dans la direction imprimée par le marché, idéalement à proximité des droites de tendances.

Quels scénarios pour trader un Pull Back à court terme ?

Après avoir cassé le support, les cours vont opérer un Pull back, c’est à dire un retour sur ce niveau, qui va alors devenir résistance. Il peut s’agir d’un niveau intéressant pour initier une position short avec un objectif bien défini. Pour mettre en place ses stratégies, il faut que les cours est franchie leur moyenne mobile exponentielle 50, qu’il y ait un retour sous la EMA 10 ou 21 selon la force de la tendance, que la EMA 100 évolue dans la même tendance que la position que l’on souhaite prendre. Il faut garder à l’esprit que lors d’une tendance baissière, les derniers plus bas ne sont pas plus hauts que les précédents, et inversement dans une tendance haussière, les derniers plus hauts ne sont pas plus bas que les précédents. Dès lors l’on peut estimer que les conditions de sortie, correspondent soit à la zone de support ou de résistance, soit à la zone de rebonds potentiels, ou encore sur un seuil psychologique important.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

5 Comments
  1. François

    6 octobre 2015 at 8 h 26 min

    tout à fait d’accord avec vous en ce qui concerne le piège mortel du Pull Back
    cela étend dit, pour qu’il y ait des vainqueurs en bourse comme ailleurs
    Il faut des perdants

  2. Henry

    6 octobre 2015 at 8 h 35 min

    @François, en même temps lorsque l’on investit sur les marchés boursiers, l’on a tous le même objectif gagner.
    Après il ne faut pas avoir de scrupules, l’on sait que c’est un jeu à somme nulle

  3. thomas

    6 octobre 2015 at 8 h 41 min

    ce n’est pas un fait nouveau, mais les particuliers se font souvent piégés sur les marchés boursiers
    le phénomène du Pull back ou du dead cat bounce en sont un parfait exemple

  4. florian

    6 octobre 2015 at 8 h 42 min

    @Thomas je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous
    ce ne sont pas que les particuliers qui se font piéger par le Pull back, cela arrive aussi à des professionnels

  5. Gilles

    6 octobre 2015 at 8 h 57 min

    si l’on n’est pas capable de comprendre comment fonctionne le Pull back, d’autant plus que c’est un phénomène plutôt bien documenté
    alors mieux vaut quitter les marchés financiers pour éviter de se faire plumer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *