Le PIB trimestriel américain affiché en légère baisse

690 vues Laisser un commentaire

Le PIB trimestriel américain a été affiché en légère baisse à l’ouverture de Wall Street, avec un consensus qui tablait pour une augmentation de 1,6% vs 3,9% pour un chiffre réel à 1,5%.

Les réactions se sont fait sentir notamment avec la baisse des indices européens et américains. Avec le Dow Jones cédant 41 points à la mi-séance américaine. Le S&P 500 lui est en baisse de 4 points à 2080.

Implications fondamentales

Le PIB trimestriel américain affichant un score plus bas que ce qui avait été prévu par les analystes. On entre vraiment dans le concept que la FED commence à se sentir de plus en plus piégée par sa volonté de resserrer sa politique monétaire en remontant les taux. Et j’ai quelque part l’impression que cette partie de jambes en l’air entre Draghi et Yellen va tourner très vite au vinaigre.

PIBUS

Un marché qui attend encore une hausse des taux en décembre 2015

Le truc avec les banques centrales, c’est que tout est fait pour embrouiller le trader : on ne nous dit pas clairement les directives de la banque centrale, mais juste quelques indices concernant la politique future. Mais croyez moi, les marchés vont vite en avoir marre de ces incertitudes et je ne m’étonnerai qu’à moitié si Yellen annonçait un QE4 plutôt qu’un resserrement des taux.

Le resserrement des taux est-il évitable ?

En l’occurrence oui, au vu des superbes chiffres américains qui ont été publiés récemment, on voit plutôt un essoufflement de la croissance des états unis. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi puisqu’on a peut être évité un cataclysme économique si la FED n’attendait pas le moment optimal pour remonter les taux.

Une remontée des taux implique que les dépôts des épargnants soit mieux rémunérés, et que les prêts soient plus chers. Indirectement, cela fait monter le prix des investissements puisqu’ils sont pour la plupart des cas, basés sur des prêts. La masse monétaire devrait donc s’accroître encore mais à un rythme beaucoup moins soutenu (pour rappel : la masse monétaire se crée sur les prêts), ce qui fera grimper le dollar face aux autres devises.

La FED a peur pour l’instant de devoir monter les taux, car la hausse du dollar rendrait les états-unis encore moins compétitifs, et les Etats Unis savent déjà à quel point il est pénible de devoir faire du commerce avec un dollar qui a pris 20% en 1 an…

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *