Le FMI intègre le Yuan chinois dans son panier de devises

562 vues 3 Commentaires

Prochainement, la monnaie chinoise intégrera le panier de devises qui sert d’actif de réserve international au FMI. A partir du 1er octobre 2016, date à laquelle cette mesure sera effective, les 188 états membres de l’organisation internationale pourront échanger des DTS, droits de tirage spéciaux, en Yuan pour équilibrer leur balance des paiements. Seuls le dollar, l’euro, la livre sterling et le Yen faisaient jusqu’à ce jour partie des monnaies utilisables.

Une reconnaissance du poids économique de la ChineLe FMI intègre le Yuan chinois dans son panier de devises

C’est pour la Chine une réelle reconnaissance de son poids économique. Pour faire partie du club restreint des devises composant les DTS, le Yuan devait répondre à deux critères : être échangé sur les marchés des changes et utilisé dans les transactions internationale mais également être émis par un pays clé en matière d’exportations de biens et de services.

Cette décision peut s’interpréter comme un encouragement à la libéralisation de l’économie chinoise. Elle prend acte des réformes économiques et financières mises en place par Pekin ces dernières années et du poids de la chine dans l’économie mondiale.

Vers une plus grande utilisation du Yuan

La place de la monnaie chinoise demeure cependant marginale dans les transactions internationales. Elle ne représente que  2,5% des transactions contre 3% pour le Yen 28% pour l’euro et 43 % pour le dollar américain.

L’inclusion du Yuan (ou RMB)  dans les DTS devrait conduire à une plus large utilisation de la monnaie chinoise et accroître à terme sa convertibilité.

Pour autant, si la Chine est un acteur financier de plus en plus important, il faudra encore un certain nombre d’années avant que la libéralisation de son secteur financier arrive à terme. Une ouverture totale de son économie n’est pas encore pour demain. 

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. Fabrice

    2 décembre 2015 at 9 h 09 min

    une décision logique à tout point de vue, le Yuan pèse de plus en plus dans les échanges économiques internationaux
    Les dernières dévaluations avait pour objectif de rentrer dans les SDR, mission accomplie.

  2. Jerôme

    2 décembre 2015 at 9 h 19 min

    La monnaie n’est que le reflet plus ou moins fidèle de l’économie d’une nation, dès lors l’arrivée du Yuan dans les DTS signifie aussi un poid politique accru pour la Chine dans la gestion monétaire du monde

  3. daniel

    2 décembre 2015 at 9 h 24 min

    La décision d’intégrer le renminbi dans les DTS, n’est pas la preuve que certains voudrait. Rien n’atteste formellement dans les décision des dirigeants chinois qu’il souhaite poursuivre la libéralisation progressive du système financier et de l’économie à un rythme effréné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *