La Conférence de l’Opep impactera-t-elle le cours du pétrole ?

570 vues 2 Commentaires

Alors que ce tient aujourd’hui à Vienne la 168ème Conférence de l’Opep, les experts ne s’attendent  pas à une initiative décisive des pays producteurs de pétrole.

En dépit de cours à la dérive affichant une baisse de plus de 50% depuis plus d’un an, les pays producteurs ont toujours refusé de s’entendre sur une baisse de leur production.

La conférence de Vienne peut-elle inverser la tendance alors même que les  cours sont à leur plus bas niveau depuis 6 ans ?  

Une baisse de la production peu probablePetrole

Selon le site spécialisé Energy Intelligence Review, l’Arabie Saoudite pourrait proposer aux membres du cartel une baisse de la production d’un million de barils par jour afin de stabiliser les cours. Selon la même source, cette proposition devrait engager des pays non membre de l’Opep, comme le Mexique et la Russie.

Sur le principe, la majorité des acteurs concernés s’accordent sur la nécessité de restreindre la production alors que les stocks sont au plus haut et que l’offre est surabondante. Ils sont d’autant plus d’accord lorsque les restrictions concernent les autres. De là à s’engager eux même ?  Cela reste à voir.

Le fait même de proposer cette mesure pourrait faire penser à un changement dans la politique de l’Arabie Saoudite. Jusqu’à présent, sa seule réponse à la baisse des cours avait été d’inonder le marché. En fait, la monarchie ne change pas de stratégie.  Son discours est toujours le même. Elle veut bien couper les vannes mais à la condition que tous fassent de même. Autant dire que ce n’est pas pour demain. 

Des cours qui devraient rester bas en 2016

Un document interne rédigé juste avant la réunion de l’Opep et révélé par le Wall Street Journal apporte, par ailleurs,un nouvel éclairage sur les perspectives attendues en bourse. Selon ce document, les prix devraient rester sous pression dans un futur proche, car la production restera de toute façon excédentaire. En effet, avec une production annuelle de 31,5 millions de barils par jour, inchangée par rapport à l’an passé, les marchés demeureront excédentaires de 700 000 barils par jour en 2016. Ce chiffre est certes inférieur aux 1,8 million de barils produits par l’Opep en 2015, mais la surproduction ne pourra ramener les cours à ses niveaux d’il y a an.

Les perspectives de cours devraient donc rester bas l’an prochain.

 

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

2 Comments
  1. Alain

    8 décembre 2015 at 7 h 09 min

    la guerre du pétrole, rejoint la guerre des monnaies, l’Arabie Saoudite mène une lutte à mort avec les autres producteurs. Même si cela lui en coûte il y a peu de chances de voir le royaume baisser sa production

  2. Fabrice

    8 décembre 2015 at 7 h 14 min

    ne pensez-vous pas que les investisseurs se concentrent bien trop sur la volonté de l’Arabie Saoudite de maintenir ses niveaux de production,en oubliant que la baisse du pétrole indique un fort ralentissement de l’économie mondiale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *