L’indicateur Ifo Business Climate, Grexit et Q.E

844 vues 2 Commentaires

Ifo_institute-climat-des-affairesL’Ifo (Institut für Wirtschaftsforschung) enquête sur la situation des entreprises aujourd’hui en perspective, et en termes de niveau de production, de prix, de commande et de stock. Ifo est un indicateur économique avancé mesurant le « climat » économique dans la Zone euro, c’est un. Comme nous allons le voir dans cet article intitulé L’indicateur Ifo Business Climate, Grexit et Q.E. En effet, il est primordial pour tout investisseur de comprendre l’utilité des indices Ifo et Zew du climat des affaires en Europe. Ifo est un indicateur hautement estimé par les analystes financiers, il signale un remarquable redressement, montrant qu’il existe une croissance auto entretenue en Europe. En effet, c’est la première fois que cet indice repasse au-dessus des niveaux, de la crise financière mondiale, les nouvelles sont même encourageantes pour l’économie de la zone euro, puisque celui-ci est largement supérieur à sa moyenne sur le long terme. L’évaluation de la situation et les données économiques à six mois s’éclairent sensiblement.

L’indice Ifo, climat des affaires en Europe et Grexit

GrexitLe vénérable institut de recherche économique de Munich produisant cet indicateur nous indique que dans la zone euro la croissance économique devrait s’établir à 1,5 %, confirmant l’imperceptible reprise pressentie au premier trimestre 2015. Ainsi le taux d’inflation moyen prévue pour l’année et de 0,6 %, tandis que la prévision jusqu’à 2020 reste à 2 %. Ce qui pose bien évidemment la question de l’utilité de l’assouplissement monétaire de la BCE. Les indicateurs confirmant que le risque de déflation s’éloigne, pour autant la BCE pense à augmenter son Q.E à 100 milliards par mois durant l’été. Sans surprise la locomotive allemande pèse lourdement sur cette amélioration qui commence progressivement à atteindre ses voisins, et les trois autres grands pays de la zone euro que son l’Espagne, l’Italie est bien sur la France. L’évolution positive du climat des affaires touche quasiment tous les états membres, même si cela s’avère moins positif pour l’Irlande, l’Autriche et le Portugal est bien sûr la Grèce vers laquelle tous les yeux sont tournés, le risque d’un Grexit ; un défaut pesant chaque jour un peu plus sur le marché.

Le Q.E de la BCE est-il toujours aussi pertinent ?

q-e-bce-fed-bojL’étude des indicateurs tels que l’Ifo et primordial pour les investisseurs, surtout lorsqu’il y a une telle déconnexion entre les marchés financiers et l’économie réelle. Comme le prouve les politiques de taux d’intérêts zéro, de rendement obligataire extrêmement faibles et d’achats d’obligations par les différentes banques centrales, la dernière ayant emboîté le pas étant la BCE qui injecte sur le marché pour 60 milliards d’euros chaque mois et bientôt 100 milliards durant la période estivale sont des stimuli arrivant un peu tard pour le cas de l’Europe. Comme on peut le constater au regard de l’index du climat des affaires pour la Zone euro, des lors la question se pose de savoir si la politique monétaire ultra-expansive de la BCE est toujours appropriée. Il semblerait que le marché, à l’heure actuelle se soucie beaucoup moins du risque de sortie de la zone euro de la Grèce, et les risques pesants sur le marché obligataire fortement sous pression depuis quelques mois, et la chute du Bund allemand. L’appréciation de l’euro face au dollar pourrait très rapidement limiter le sentiment positif des affaires car la baisse du billet vert ne s’est pas poursuivie. Si l’euro revient à son cours de la fin de l’année, l’avantage de monnaie plus faible à l’international sera fortement érodé.

Conclusion

Malgré, cette légère embellie de l’économie européenne confirmée par les chiffres de l’indice Ifo du climat des affaires, les gérants et investisseurs professionnels remettent de plus en plus en question l’idée d’un découplage de l’économie européenne et américaine. En faisant remarquer que les nouvelles venant d’outre-Atlantique pointant vers une croissance de l’économie américaine dégradée pèsera inévitablement sur les économies du Vieux-Continent. Ce n’est sans doute pas pour rien que les Américains conscients du risque systémique et de contamination du dossier grec pèsent de tout leur poids pour éviter leurs partenaires européens et rapidement un accord empêchant la faillite d’Athènes.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

2 Comments
  1. Fabrice

    10 juin 2015 at 15 h 57 min

    Si l’IFO est un indicateur apprécié attention tout de même car les périodes de temps de 3 mois et de 6 mois entrant dans le calcul de l’IFO ne sont pas discrimés

  2. François

    10 juin 2015 at 16 h 01 min

    Le problème avec tous ces indicateurs, c’est qu’aujourd’hui tout le monde les suit alors que l’évidence devait sauter aux yeux. Les gérants sont des gens intelligents, mais qui préfèrent se tromper à plusieurs plutot que d’être dans le vrai mais seul…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *