John Paulson : retour sur un trader qui s’est fait 3 milliards sur les subprimes

2084 vues Laisser un commentaire

John Paulson ne connaît pas la crise, il est comme Chuck Norris, même en période de crise, il se fait de l’argent… énormément d’argent. D’ailleurs son histoire va inspirer la sortie de The Big Short en 2015 tellement son gain a attiré les médias. Mais qu’a-t-il fait exactement pour se faire autant d’argent sur une crise financière aussi terrible.

Des nerfs d’acier et de la patience

john paulsonEn 2007, John Paulson se doute bien que quelque chose se tramait sur le marché immobilier américain. Tout était trop beau pour être vrai, et il savait pertinemment que l’argent qui servait aux prêts immobiliers à l’époque se faisait sur des prêts très risqués. Cet ancien de chez Bear Stearns, la banque qui a frôlé la faillite, et diplomé de Harvard, avait donc anticipé une crise sans précédent, et a été jusqu’à créer 4 fonds spéculatifs spécialement dédiés à couvrir le risque de défaillance des titres hypothécaires adossés aux prêts immobiliers.

Une spéculation qui donne une performance de 2400%

Selon le magazine Trader Monthly, « la position de Paulson sur les subprimes n’était pas seulement le ‘trade’ de l’année. Il pourrait très bien s’agir du plus gros coup de tous les temps ». L’un de ses fonds, le Credit Opportunities a été ouvert à la souscription début 2007 avec 130 millions de dollars de collecte. En 12 mois, le fonds était évalué à 3.2 milliards d’euros, soit 24 fois la mise initiale, soit un gain d’environ 3 milliards d’euros en à peine quelques semaines.

Grâce à cette performance, John Paulson se fait non seulement appelé le « sultan des subprimes » mais en plus gagne le prestige d’entrer au top 100 des meilleurs courtiers du monde.

Pas seulement les subprimes

John Paulson ne se fait pas de l’argent que sur les subprimes ;

En 2011, il effectue des investissements non lucratifs dans Bank of America, Citigroup, et la société chinoise suspectée de fraude Sino-Forest Corporation. Son fond vedette, Paulson Advantage Fund était en baisse de plus de 40 % en septembre 2011. Au même moment, il avait investi la majorité de sa fortune dans l’or, ce qui lui a rapporté 3,1 milliards de dollars entre septembre 2010 et septembre 2011.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *