Investir sur la dette des entreprises plutôt que celle des Etats

1105 vues Laisser un commentaire
courbe dette grecque

La pensée dominante chez de nombreux analystes et économistes parmi les plus chevronné est que la possibilité d’assister un krach obligataire est quasiment nulle. Je vous avoue que face à leur argument je reste on ne peut plus sceptique, la raison avancée est que ce serait un cataclysme sur les marchés et signerait la fin du monde tel qu’on le connaît (Un peu catastrophiste non ?). Une prise de position qui conforte les détracteurs de l’économie jugeant que celle-ci n’est pas une science exacte, je vous laisse vous faire votre propre idée.

Toutefois force est de reconnaître qu’un krach obligataire aujourd’hui sèmerait la panique au vu des volumes d’obligations d’État, qui plus est sont à des prix surévalués et détenues par la majorité des banques, d’après certaines études ces positions sont 20 fois supérieures à ce qu’elles détenaient lors du krach obligataire de 1994. Le rempart de cette catastrophe serait une sorte d’aléa moral obligeant les banques centrales à maintenir des politiques monétaires accommodantes pour enrayer le risque systémique obligataire. Ce qui représente pour vous une excellente opportunité à moyen terme de fructifier votre épargne, alors que le marché actions se trouve à des sommets.

Comment investir sur les marchés de taux

Réussir sur ce marché demande une bonne dose de courage et une maîtrise parfaite du risque, en effet on peut citer en exemple les fonds ayant investi dans la dette grecque au cœur de la tourmente, et qui aujourd’hui se frottent les mains avec un rendement exceptionnel. En ce qui concerne les états avec l’éloignement de la crise en Europe et le soutien inconditionnel aux états les plus endettés sous peine de voir voler en éclats la monnaie unique européenne. Les actifs obligataires émis par des pays tels que l’Espagne ou l’Italie devraient vous permettre de réaliser des gains intéressants

courbe dette grecque

Vos prises de décision impactent le marché du FOREX

Le Forex est bien sûr largement influencé par les produits intérieurs bruts des nations, les taux d’intérêt, le chômage, l’investissement en capitaux étrangers et bien sûr les politiques monétaires des banques centrales. Tous ces facteurs pèsent fortement sur les paires de devises, pour autant le facteur humain est largement à prendre en compte, par exemple le premier vendredi de chaque mois parait l’indicateur macro-économique US non farm Payroll mesurant de nombreux de travailleurs hors secteur agricole. De l’interprétation des traders découleront de forts mouvements en faveur ou en défaveur du dollar. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres qui font que le marché du Forex reste sensible à l’appréciation humaine des différents indicateurs qui nous sont fournis.

Obligations à haut rendement : High yield

Les obligations d’entreprises High yield offrent des niveaux de rendement élevé aux alentours de 6 % en général, c’est un placement qui peut quand même s’avérer risqué dans la mesure où les entreprises du segment sont pour la plupart extrêmement endettés et demandes des taux de croissance vigoureux afin de faire face à leurs échéances. Bien qu’offrant de nombreuses opportunités le marché des obligations d’entreprises à haut rendement reste réservé à des investisseurs chevronnés et avertis. Afin de faire votre choix je vous conseille d’étudier minutieusement non pas tant son pays d’origine mais plutôt dans quelle région du globe l’entreprise fait son chiffre d’affaires. Si son pays d’origine fait face à des mesures d’austérité, épluchez son bilan et voyez si elle est capable de résister à la récession. Pour finir écarter toutes les entreprises qui ne vous proposent pas une forte rémunération afin de compenser le risque que vous prenez.

Sélectionnez les sicav sur les zones qui vous intéressent

ratio sharpVoici quelques conseils qui vous permettront de sélectionner votre Sicav en fonction de vos zones d’intérêt. Tout d’abord la première chose à faire est de vous renseigner sur le classement des fonds sur trois et cinq ans cela vous permet de faire un premier écrémage en regardant la performance de la sicav année après année, ce qui vous éclairera sur la qualité de son gérant. Vous devrez aussi vous renseigner sur la volatilité du fonds en effet un gérant de fond de qualité doit être capable de fournir du rendement tout en maintenant une faible volatilité ce que l’on appelle le ratio Sharpe, si celui-ci est élevé on peut estimer que le gérant du fonds opère les bons choix d’investissement. Vous pourrez compléter ces critères par une petite recherche sur l’identité du gérant afin de savoir s’il est à la tête du fonds depuis de nombreuses années. Pour finir choisissez en un qui évolue dans un secteur qui vous intéresse, dans lequel vous aurez plus de facilité à vous procurer des informations.

Oubliez les dettes souveraines en 2014

Autrefois un placement privilégié avant que la crise de 2008 ne passe par là, les taux souverains était un excellent investissement compte tenu du risque que vous preniez. Depuis que le tabou d’un défaut de paiement a été évoqué, et surtout de par les politiques monétaires non conventionnelles de la FED de la BCE de la BOJ et de la BOE afin de sauver l’économie de leurs pays, les taux souverains des pays développés sont devenus anémiques. Autant dire que vous pouvez oublier les dettes souveraines en 2014, à moins de vous tourner vers des pays considérés encore risqués, des nations qui il n’y a pas si longtemps ne pouvait pas se financer sur les marchés obligataires. Je pense notamment à l’Irlande qui vient de réussir sa dernière adjudication de 3,75 milliards d’euros sur 10 ans au taux d’intérêt de 3,54 %. Malgré ce succès relatif il est encore prématuré d’investir de mon point de vue dans les dettes souveraines des pays de la zone euro.

dette de l'ireland

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *