hausse de l’euro face au dollar : ça passe ou ça Krach

998 vues Laisser un commentaire

euro_vs_dollar

Nombreux sont ceux qui comme vous s’interrogent sur l’évolution du cours des monnaies sur le Forex et plus particulièrement l’euro et le dollar. Pour éclairer votre lanterne, je vous propose une étude profonde sur ces monnaies afin de démontrer pourquoi l’euro reste toujours vigoureux face au dollar malgré certaines perturbations dans la zone euro.

L’euro et le dollar sont les monnaies ou devises qui s’échangent le plus sur le marché des changes. La norme ISO 4217 codifie chaque devise à l’aide de trois lettres. Les deux premières précisent le pays et la deuxième désigne l’initiale de la devise par exemple USD United State Dollar, CAD Canadian Dollar etc. Cependant, l’euro codé EUR est une exception à cette règle car il concerne plusieurs pays de l’union européenne.

Le mécanisme de cotation d’une paire de devises.

209005673_1360532811

Sur les marchés financiers, les devises sont cotées par paire. Ainsi, on y trouve par exemple les paires EUR/USD, GBP/JPY etc. Cette paire de devises encore appelée cross est vendue ou achetée en continu sur le Forex 24h/24h car les différents marchés financiers se relaient ne causant ainsi aucune interruption pour les traders, à l’exception des weekends. Le taux d’une devise s’exprime par rapport à une autre et ce rapport est appelée parité. Toutefois la cotation se lit dans l’ordre suivant : la devise de gauche est appelée devise de base et celle de droite est appelée devise de contrepartie ou devise de contre-valeur. Je vous donne l’exemple de la paire EUR/USD dans laquelle l’euro est la devise de base et le dollar celle de contrepartie.

Différence entre devise fixe et devise flottante

Mais aussi, il convient de faire la différence entre les devises dites flottantes et les devises dites fixes. Le taux d’une devise fixe est désigné arbitrairement par un État et ne peut être modifié que par une décision de cet État. En revanche, le taux d’une devise flottante dépend uniquement des fluctuations du marché, il subit simplement l’influence de l’offre et de la demande. Les devises majeures telles que l’euro, le dollar, la livre sterling, etc., sont des exemples de devises flottantes alors que les devises dites exotiques tel le yuan chinois sont des devises fixes. La fluctuation en hausse de l’euro et le reflet de politiques monétaires (Forward guidances) mises en place par la BCE.

ECB Ready To Act par wochit

Stratégie de la BCE pour maintenir la hausse de l’euro face au dollar

Pour rappel, la banque centrale européenne (BCE) est l’institution monétaire de l’union européenne. Créée en 1998, elle est chargée d’émettre l’euro comme monnaie commune et unique de l’union européenne, de définir les grandes orientations de politiques monétaires de la zones euro et de prendre les décisions nécessaires à sa mise en œuvre en maintenant le pouvoir d’achat de l’euro,  et de veiller à la stabilité des prix dans la zone euro. En fonction à la tête de cette institution depuis le 1er Novembre 2011 pour un mandat de 8 ans, Mario Draghi a su garder l’euro plus fort que le dollar malgré la faible croissance en zone euro. Mais comment a-t-il fait ? Pour stopper la déflation de l’euro et faire accélérer à nouveaux les prix, la BCE a opté de peser sur le marché des changes. De ce fait, l’euro s’est renforcé pour se maintenir devant le dollar. L’attractivité de l’euro peut être aussi expliquée par la politique « whatever it takes » prônée par le président Mario Draghi en 2012 où il assurait qu’il ferait tout ce qui est nécessaire pour sauver l’euro. Ainsi, les investisseurs ont eu foi en cela et ont rapatriés leurs avoirs mis à l’abri en dollar dans la monnaie unique pour accompagner cette initiative. L’autre technique qui permet de garder l’euro plus fort que le dollar est le fait que la politique monétaire de la BCE est plus restrictive que celle de la Fed. La production de dollars est beaucoup plus intense que celle de l’euro. De ce fait, avec la rareté de l’euro, son prix reste plus élevé que celui du dollar.

La basse inflation, technique pour maintenir l’euro à un bon prix.

article_photo_1334218332806-1-HD

Enfin, l’autre stratégie qui permet de garder la monnaie européenne en hausse face au dollar est la politique d’austérité que s’est imposée la zone euro. En effet, la stratégie de dévaluation interne menée par la zone euro vise précisément à maintenir le cours de la monnaie tout en améliorant la compétitivité externe de la zone. Cela consiste à favoriser les exportations et à réduire les importations. Ainsi, cette technique alimente la demande d’euro et réduit celle de dollars. Selon Mario Draghi, « avec une inflation basse, vous pouvez acheter plus de chose ». De ce fait, le ralentissement de l’inflation favorise la valeur inhérente d’une monnaie et le pouvoir d’achat d’un euro augmente avec la baisse de l’inflation. Et comme depuis le mois de juin 2013 l’inflation est plus faible en zone euro qu’aux Etats unis, l’attractivité de la monnaie unique européenne est de plus en plus forte par rapport au dollar.
)

Conclusion

Avec sa politique consistant à peser sur le marché des changes, je pense que le président Mario Draghi a su trouver l’alternative pour maintenir la zone euro compétitive par rapport aux États Unis. Ainsi, même si l’union européenne traverse des périodes un peu dures avec des États qui peinent parfois à atteindre les objectifs de développement, la monnaie unique européenne garde elle toute sa valeur, comme en atteste le flux d’investissements dans la zone euro.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *