Hacking et investissement boursier

1569 vues 3 Commentaires

cyberattaqueDans nos mondes de plus en plus connectés, le piratage informatique est une menace bien réelle, les attaques étant de plus en plus fréquentes, et sophistiqués. En effet, il ne se passe pas un jour sans qu’une entreprise ou une agence gouvernementale n’annonce du bout des lèvres que l’un de ses systèmes informatique a été infecté ou attaqué. L’une des attaques le plus spectaculaires en France a été celle menée dernièrement contre la chaine TV5 Monde, par le groupe terroriste ISIS EI Daech, etc. Bien que cette Cyber attaque ait surpris par sa puissance et la nature de son commanditaire, les attaques les plus graves ne sont pas celles lancées par des gangs criminels à la recherche de gains financiers mais celles lancées par les agences militaires et de renseignement en Iran, en Chine, en Russie et dans d’autres pays rivaux de nos sociétés. Elles ont pour but de porter atteinte à la sécurité nationale et aux infrastructures-clés. L’occasion pour moi dans cet article intitule Hacking et investissement boursier, de vous présenter une nouvelle idée d’investissement dans un secteur d’activité au potentiel immense.

La créativité des pirates pour mener leur cyber crimes

Ces attaques de pirates informatiques peuvent prendre diverses formes, la plus fréquente est l’attaque DoS (Denial Of service) par déni de service. Dans ce type d’attaque, le principe vise à saturer un système informatique par l’envoi massif et malveillant de messages de sorte que les utilisateurs légitimes d’un site Internet ne peuvent plus y accéder. Une attaque par déni de service ne pénètre pas dans le système ni ne vole des informations. Elle empêche simplement un accès normal au site ciblé, qui est de fait inopérant. Les attaques qui contournent les firewalls et pénètrent dans un système sont plus graves. Elles sont souvent le fait de cybergangs criminels qui volent les cartes de crédit et les mots de passe pour ensuite les utiliser pour passer des achats non autorisés de biens et de services. En plus des pertes financières, de telles attaques peuvent provoquer d’énormes dégâts pour la réputation de l’entité dont les systèmes ont été piratés, comme nous allons le voir.

Target, une Cyber attaque qui aura couté des milliards

Target cyber attaquePour étayer mon propos je vous propose un retour sur un cas d’école, le piratage en 2013 de Target. Une cyber attaque qui a eu lieu juste avant Black Friday (le marathon de la consommation entre Thanksgiving et Noël). Quarante millions de cartes de crédit et soixante-dix millions de données personnelles, tels les adresses des clients et leur numéro de téléphone furent volés. L’action de Target s’effondra et l’entreprise fut l’objet de plus de 90 actions en justice pour négligence. Target a dépensé plus de 60 millions de dollars pour faire face à la crise qui a suivi l’attaque mais au total les pertes se sont chiffrées en milliards, avec par exemple la création de nouvelles cartes de crédit ou les remboursements suite à des utilisations frauduleuses de coordonnées bancaires. Beaucoup de clients ont fermé leur compte Target et ont refusé de continuer à y effectuer des achats, malgré une indemnisation de 10.000$ par client. Les dégâts portés à la réputation de Target perdurent jusqu’à aujourd’hui. D’autres grandes firmes ont été visées comme la banque Too Big Too Fail J.P. Morgan Chase, Home Depot et Anthem Health Insurance.

La naissance d’un nouveau marché

Hacking et investissement boursierBeaucoup d’observateurs dont il faut bien reconnaitre qu’ils sont défaitistes pensent qu’une telle cyberguerre est inévitable et qu’on ne peut pas faire grand-chose pour lutter contre. En fait, il existe des solutions efficaces comme les firewalls, le cryptage, les techniques de cloisonnements des données, des systèmes de contrôles et d’autres techniques de cyber sécurité. Autant de solutions que les entreprises et les gouvernements peuvent utiliser pour protéger leurs informations. Le problème est que de telles solutions sont chères et, jusqu’à présent, les entreprises et les agences gouvernementales sont dépassées et manquent de volonté pour prendre les décisions nécessaires et mettre en place les solutions nécessaires pour protéger les données critiques. La virulence des dernières attaques semblent faire évoluer cette mentalité est en train de changer. Comme en atteste la dernière attaque contre le Nasdaq alors que l’on soupçonne que les récents soucis à Wall Street sont imputés à une cyber attaque. Le coût des atteintes à la sécurité des données, à la fois financier et en termes de sécurité nationale, est simplement trop élevé. Tout d’un coup, les solutions qui semblaient coûteuses hier semblent aujourd’hui rentables comparées aux dégâts occasionnés sur les systèmes piratés.

Conclusion

Nous assistons donc à la naissance d’un marché de plusieurs milliards de dépenses sur les logiciels et la sécurité des systèmes est sur le point de tout envahir. Un nombre restreint d’entreprises et de petites startup vont en bénéficier, de par leur expérience et de leur fiabilité. Il est peut-être temps de vous intéresser à ce secteur.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. Greg

    15 juillet 2015 at 14 h 49 min

    Merci pour ces idées d’investissement, on peut s’attendre a un vrai boom de la demande en matière de sécurité informatique

  2. Jerôme

    15 juillet 2015 at 14 h 53 min

    A ce petit jeu de la sécurité informatique, il me semble que les français ne sont pas mauvais du tout, le seul soucis c’est qu’ils bossent quasiment tous à l’étranger aux usa en particulier

  3. florian

    15 juillet 2015 at 14 h 58 min

    Merci pour cet article, très intéressant et pertinent, car c’est clair que la lutte contre les hackers et la sécurité en général sera u enjeu majeur si ca ne l’est pas deja…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *