La Grèce adopte la réforme des retraites

371 vues Laisser un commentaire

Aujourd’hui, la Grèce a adopté sa nouvelle réforme des retraites, visant à favoriser les retraites les moins élevés au dépends des plus grosses retraites. Cette réforme impopulaire a provoqué le ras-le-bol des Grecs et suite à cette adoption de la réforme, tout le secteur public et privé a commencé à se mettre en grève contre cette mesure, prise par nécessité par le gouvernement de Tsipras.

Les Grecs se sentent une nouvelle fois trahis par leur gouvernement

Après la demission de Yanis Varoufakis, un homme déchaîné contre les créanciers de la Grèce, les Grecs ont perdu tout espoir de se faire entendre sur leur dette. Au contraire, Alexis Tsipras a même dû contracter une dette pour essayer de rembourser le FMI, mais cela ne donnera qu’un peu de répit à la péninsule héllénique avant de rencontrer de nouveau des problèmes d’ordre monétaire.

Le truc, c’est que les Grecs n’en peuvent plus de ces mesures d’austérité qui rendent le quotidien des grecs plus que difficile. Une dette dont le peuple n’est pas forcément responsable et qui plombe la vie des citoyens.

Le gouvernement veut s’attaquer aux plus riches

tsiprasLa nouvelle réforme des retraites prévoit l’instauration d’une retraite minimum à 340 euros par mois, tout en baissant l’indémnité aux retraités les mieux lotis. Cette réforme ne vient pas du gouvernement grec en lui même, mais du FMI, qui a fait entendre son ordre de prévoir un système de retraites « plus équitable ». En bref, la Grèce est le pantin du FMI, et cette réforme ne servira qu’à tenter de remplir des caisses déjà bien entamées.

Grèce, épisode 2 le retour de la peur ?

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *