Gaz naturel (NG) – Début de l’hiver synonyme de hausse ?

612 vues Laisser un commentaire

Là où entre un actif avec la saisonnalité de celui-ci. Un qui correspond (pas toujours) très bien à ce phénomène, c’est le gaz naturel.

L’offre et la demande en gaz naturel

Pour comprendre un actif, il faut aussi savoir pourquoi il monte ou il descend. Le gaz naturel étant une matière première, il fait naturellement l’objet de variations entre la demande et l’offre maximale de production au niveau mondial.

Le premier pays qui impacte le plus les prix, c’est bien sûr les Etats Unis, le premier consommateur mondial de gaz naturel. Il faut faire donc attention à deux composantes pour le prix :

Le froid et les hivers rigoureux

Une des périodes les plus intéressantes au niveau de la volatilité du gaz naturel, c’est l’hiver. Mais attention, hiver ne rime pas avec hausse du gaz, il faut plutôt prendre les extrêmes qui sont à même de faire sauter à la hausse les prix du gaz naturel. Vous pouvez voir la météo des états unis et leur prévision sur n’importe quel site de météo, je vous conseille météociel par exemple, car ils sont très précis dans leurs mesures, et ont des runs qui vont jusqu’à un mois de prédiction météorologique.

Vous notez tout : vagues de froid, blizzards, etc. Enfin tout ce qui est possible de faire monter le gaz de manière significative. Pour moi, le gaz peut se trader sur des bases fondamentales sans problème car on ne peut pas ignorer le rapport entre l’offre et la demande.

Les étés et les coups de chaleur

Ne vous détrompez pas, les étés aussi peuvent faire monter le prix du gaz naturel, mais pour cela, il faut que les climatisations tournent sans compter, donc il faut compter sur des vagues de chaleur par exemple pour avoir les mêmes effets que les hivers très rigoureux.

Graphiquement, résistance oblique baissière à casser

natgashiver

 

Pour les sceptiques de l’analyse fondamentale, il y a toujours l’analyse chartiste. Et le gaz naturel s’approche assez dangereusement de sa résistance oblique baissière suite à une latéralisation qui perdure depuis déjà 2/3 mois. Si on casse cette résistance oblique, le cours risque d’exploser à la hausse. 3,00 semble un objectif largement faisable.

Mon avis sur le gaz naturel, par anticipation de cette cassure, est plutôt haussier. Je préconise l’achat immédiat à la cassure de la résistance oblique, peut être le trade de l’année si vous n’aviez pas eu l’occasion de garnir votre portefeuilles en gros billets de banque sur les indices boursiers.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *