Présentation des fourchettes d’Andrews (Andrews’s Pitchfork)

1373 vues Laisser un commentaire

Parmi les indicateurs techniques permettant de calculer les futurs supports et résistances des cours boursiers, l’outil chartiste Fourchette d’Andrews et une grande efficacité. En effet, cette technique a été développée par le Dr. Alan Andrews afin de permettre la détection de probables lignes de tendance à l’aide de points pivot. La Fourchette d’Andrews se se base sur le principe d’action/réaction des cours en tentant de lisser les points extrêmes matérialisant les excès du marché dans les deux sens de la tendance à la hausse ou à la baisse. Si cette technique d’analyse technique s’appelle fourchette, c’est parce que la figure obtenue prend la forme de trois lignes parallèles chacune équidistante, et ressemble étrangement à une fourchette car une fois tracée la première ligne forme le manche tandis que les deux autres lignes tracées en extension forment les dents d’une fourchette. Pour le Dr. Alan Andrews, les cours évolueront dans un canal que l’on pourra identifier grâce à ces fourchettes, pour lui les cours reviendront au contact de la médiane dans 80% des cas. Cette technique fut d’abord appelée “median line study” puisque l’étude repose sur cette ligne médiane, à laquelle on greffe deux lignes parallèles.

Un outil pour calculer les futurs supports et résistances

Fourchette viergeComme nous venons de le voir en introduction, les fourchettes d’Andrews permettent d’identifier des lignes de tendance, et donc des possibles niveaux de support et résistance en traçant 3 lignes parallèles. Je vous propose maintenant de découvrir la formule permettant de tracer cette figure d’analyse technique ; rassurez-vous le dessin de la fourchette est assez facile à comprendre. Il faut d’abord repérer 3 points pivots, soit un plus haut / plus bas / plus haut ou, à l’inverse, un plus bas / plus haut / plus bas. La seule difficulté est de distinguer les 3 points pivots qui vont servir à la tracer. Il faut garder à l’esprit que les trois points extrêmes consécutifs et inverses sont soit un top/ bottom / top ou un bottom/ top/ bottom. Le premier point est toujours le plus éloigné dans le temps, ces derniers forment donc un triangle ABC où A est le point le plus ancien. Les droites doivent être parallèles entre-elles et la droite partant de A doit passer par le milieu du segment BC, comme montré sur le schéma ci-dessous :

Graph fourchette

Comment tracer les fourchettes d’Andrews

Avant de passer à l’interprétation des fourchettes d’Andrews, il est nécessaire de faire un petit point vocabulaire, ainsi lorsque l’on utilise cette figure d’analyse technique sur son graphique de cotation celui-ci est souvent annoté ML ce qui veut dire Median Line. Il s’agit de la ligne qui représente le « manche » de la fourchette (la ligne la plus longue). C’est la médiane entre les deux parallèles. Ensuite la valeur Upper-MLH désigne la parallèle supérieure de la fourchette, tandis que Lower-MLH correspond à la parallèle inférieure de la fourchette, enfin Mini U-MLH et mini L-MLH correspondant aux médianes supérieures et inférieures et se situant entre la ML et les U-MLH et L-MLH. C’est la raison pour laquelle l’on parle de “upper MHL” et “lower MHL” pour désigner respectivement la parallèle supérieure et inférieure. On pourra par la suite tracer des lignes intermédiaires comme par exemple la mini U-MHL entre la upper MHL et la ligne médiane.

Rassurez-vous car désormais la grande majorité des plates-formes de trading proposent un traçage automatique des fourchettes d’Andrews, comme c’est le cas sur Metatrader 4, ou le traçage se fait facilement par Insertion > Andrew’s Pitchfork, en choisissant tour à tour nos 3 points qu’on peut nommer A, B et C, A étant le point le plus ancien. Une fois dessinée, cette figure s’interprète comme des lignes de tendance classiques avec des supports et des résistances. Pour faciliter son interprétation pour les traders débutants, sachez qu’il est possible, de s’appuyer sur des lignes intermédiaires que l’on pourra tracer au sein même de la fourchette d’Andrews. Dans ce cas précis les lignes supplémentaires sont appelées de façon officieuse mini-MLH inférieure pour la ligne inférieure et mini-MLH supérieure pour la ligne supérieure. Il est également possible de tracer des lignes d’extension à la fourchette. Là encore le raisonnement est similaire à celui des lignes de tendances.

Conclusion

Les fourchettes d’Andrews sont une méthode d’analyse technique intéressante et élégante afin de pouvoir encadrer finement les tendances du marché, tout en fournissant différents points d’entrée et de sortie du marché. Malgré son efficacité, il faut toujours garder à l’esprit que théoriquement c’est la median line qui fournit les signaux les plus puissants.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *