Forward guidance, pourquoi suivre le symposium de Jackson Hole ?

909 vues 3 Commentaires

fomcLa ville de Jackson Hole, un trou perdu dans les montagnes Rocheuses de l’État du Wyoming à un peu plus de 1500 km au nord de Kansas City aux États-Unis, ne vous dit sans doute pas grand-chose. Pourtant durant l’été, toute la planète finance à les yeux braqués sur la petite ville de Jackson Hole, projetée au centre de l’actualité. En effet, chaque année se tient à Jackson Hole un symposium rassemblant les banquiers centraux, ministres voire chefs de gouvernement, économistes, universitaires, financiers, bref, le gotha des affaires économiques et financières. Considéré longtemps comme un simple échange académique sur les problèmes de ce monde, depuis l’entrée dans le monde de Forward guidance des marchés boursiers, Jackson Hole est devenu un lieu privilégié d’annonces en matière de politique monétaire. La rupture s’est produite sous l’ère Greenspan et, plus encore, sous celle de Bernanke. Dans cet article intitulé Forward guidance, pourquoi suivre le symposium de Jackson Hole je vous propose de découvrir en quoi cette réunion est désormais devenue incontournable pour les investisseurs boursiers.

Qu’attendre de cette édition du colloque de Jackson Hole  ?

janet-yellen-jackson-holeBien que ce colloque fût créé à la fin des années 70, il n’est devenu mondialement célèbre que lors de la crise financière de 2008, suite aux ravages créés par les crédits subprimes ayant pour conséquence une récession mondiale parmi les plus sévères de l’histoire. Ainsi le symposium de 2010, fut le théâtre de l’annonce du président de la réserve fédérale de l’époque Ben Bernanke du lancement de son deuxième plan de d’assouplissement quantitatif (QE2, quantitative easing). Cette annonce, n’a pas été oubliée par les investisseurs, et depuis lors les acteurs scrutent méticuleusement les propos tenus par ces personnalités lors des interventions publiques, mais aussi dans les coulisses, la diffusion de ces derniers étant savamment orchestrée. Cette nouvelle édition n’échappe pas à la règle, surtout que les marchés sont dans un contexte tendu notamment avec de lourdes inquiétudes sur la chute de la bourse chinoise. Shanghai entraînant dans son passage les places financières asiatiques, et dans une certaine mesure les places européennes et américaines. Toutefois Wall Street, Francfort, Paris et Londres se sont toutefois ressaisies, alors que la situation est préoccupante pour les bourses des pays émergents. La normalisation de la politique monétaire de la réserve fédérale américaine, prévue de longue date pour la fin 2015, semblent s’éloigner selon le contrat future sur Fed funds. En effet la perspective d’un tour de vis monétaire lors de la réunion des 16 et 17 septembre a été divisée par deux en une semaine, pour tomber à 24 % seulement aujourd’hui.

La réunion de politique monétaire la plus importante de 2015

Governor-of-Bank-of-Israe-007L’édition 2015 du symposium de Jackson Hole est suivie trois semaines après d’un comité de politique monétaire(FOMC) qui vaudra son pesant d’or, les analystes d’ailleurs que c’est la réunion de politique monétaire la plus attendue de l’année. C’est sans doute la raison pour laquelle la présidente de la réserve fédérale Janet Yellen ne sera pas présente à Jackson Hole, ainsi que de nombreux ténors de la Fed puisque seront aussi absents Charles Evan, de la Fed de Chicago, et John Williams, de la Fed de San Francisco. Tandis que l’incertitude demeure quant à la présence ou non du gouverneur de la Fed de New York William Dudley. En revanche la présence à Jackson Hole du vice-président du Fed, Stanley Fisher a été actée. Celui-ci devra s’exprimer samedi sur l’épineux sujet de l’inflation. Car si les États-Unis sont arrivés quasiment au plein-emploi depuis la crise de 2008, avec un taux de chômage tombé à 5,3 %, son plus bas niveau depuis sept ans. En revanche l’inflation, ou plutôt l’absence d’inflation, laisse perplexe et soulève un paradoxe que toutes les banques centrales de la planète doivent désormais résoudre. À savoir, comment est-il possible que les prix à la consommation stagnent dans une zone déflationniste, quand bien même les politiques d’injection de liquidités et de crédits à taux zéro ont été largement mises en œuvre, d’abord aux États-Unis puis au Japon et en Grande-Bretagne et désormais en Europe.

Conclusion

Il est dès lors légitime pour un investisseur de se demander quelle sera l’attitude des institutions monétaires internationales, mais aussi de se poser la question si les banques centrales disposent de suffisamment de munitions pour poursuivre leur politique accommodante afin de maîtriser la volatilité du marché, tout en stimulant les prix. Autant de questions auxquelles il faudra répondre, pour décider si le relèvement des taux directeurs de la réserve fédérale de 0,25 % est pertinent ou non dans les conditions économiques mondiales, où il est difficile aujourd’hui de nier un ralentissement global de l’activité.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

3 Comments
  1. Jerôme

    27 août 2015 at 16 h 41 min

    ce colloque est devenu un rendez-vous incontournable cela ne fait aucun doute, pourtant la version de cette année devrait poser plus de questions qu’elle n’en répond

  2. thomas

    27 août 2015 at 17 h 25 min

    Jackson Hole restera encore pour longtemps un evenement a surveiller car les politiques monétaires vont peser de plus en plus dans la vie boursière et économique

  3. florian

    27 août 2015 at 17 h 33 min

    Meme si il faut suivre les déclarations et compte rendus des institutions monétaires lors de leurs réunions, il ne faut pas tout prendre pour argent comptant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *