Évolution des marchés asiatiques Tokyo est en hausse, hésitations sur les autres places boursières

574 vues Laisser un commentaire

Les places boursières asiatiques sont hésitantes ce jour. Seule la bourse de Tokyo se distingue par une hausse de 1,6 %

L’évolution des marchés en Asie

En fin de séance ce matin, les bourses asiatiques évoluent en ordre dispersé :
Après avoir ouvert en retard en raison de violents orages qui ont perturbé toutes les activités de la ville, la Bourse de Hong Kong recule de 0,7 %. De son côté, le Shanghai composite perd 0,2 %. Sydney et Séoul cèdent pour leur part respectivement 0,3 % et 0,1 %. Taiwan, Singapour et Bombay (BSE Sensex) marquent quant à eux les progressions du jour, avec des avancées respectives de 0,2 % et 0,4 %. L’indice Nikkei de la bourse de Tokyo se distingue par ailleurs par une hausse de 1,6 % à 15 627 points.
Du côté des valeurs, Sony progresse de 6 % après l’annonce de l’examen d’une proposition introduction en Bourse de la branche Loisirs par le Conseil d’administration.
Après une avancée de près de 60 % pendant les quatre dernières séances, Tokyo Electric Power cède pour sa part 9,5 %. Le nouveau gouvernement de Shinzo Abe s’est prononcé favorablement au redémarrage des réacteurs nippons, en arrêt depuis la tragédie de Fukushima en mars 2011.

Banque du Japon, une politique monétaire accommodante

Bourse de Tokyo
Suivi des marchés hésitations en Asie, Tokyo poursuit son ascension

La forte progression de la bourse de Tokyo s’explique par la volonté de la Banque du Japon à mettre en œuvre une politique monétaire ultrasouple. La Banque du Japon a décidé de maintenir ses taux directeurs proches de zéro. Elle a également confirmé qu’elle continuerait à acheter chaque année des obligations d’État d’une valeur de 60 000 à 70 000 milliards de Yens d’actifs, soit l’équivalent de 450 à 530 milliards d’euros.
Sur les autres places boursières asiatiques, les investisseurs attendent encore l’issue du discours du Président de la Fed devant le Congrès américain. Ils scrutent les moindres indices concernant l’évolution du programme de rachat d’actifs de la Fed. En effet, en cas d’arrêt progressif du « QE3 », les marchés obligataires aux États-Unis peuvent en souffrir, et par conséquent les taux d’intérêt dans le monde entier.

COMPLÉTEZ CE FORMULAIRE

Un conseiller vous contactera pour vous expliquer comment se positionner sur la bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *